Satorbase

ENVOYER_VAINCU_COUR_ROYALE_VALORISER_HÉROS
PHRASE:Un chevalier se valorise en envoyant son adversaire vaincu raconter son échec à la cour du roi
OCCURRENCE: 305455 accreditee
CONTEXTE: Le gardien du Gué Périlleux, vaincu par le Bel Inconnu, est épargné par ce dernier à condition qu’il aille se constituer prisonnier à la cour d’Arthur. L’épisode se répètera à plusieurs reprises au long du roman (p. 37, 45, 55, 155, 160). Test du respect de la parole donnée, il sert aussi à rendre compte devant les pairs de la prouesse du héros.
COTEXTE ET CITATION: Trop fu navrés ; molt li escrie
Que por Diu laist que ne l’ocie
Et il fera tot son talent,
Ja ne passera son comant.
“Se tu vels, prison m’averos,
Et de par moi pris averois.
Ens en la cort Artus le roi,
A lui irés de par moi”.

Sa blessure est trop profonde, il le supplie, au nom de Dieu, de ne pas le tuer : il fera tout ce qu’il voudra, il n’enfreindra jamais ses ordres. “Si tu le voulais bien, je serai ton prisonnier et tu en serais un homme d’autant plus considéré. -- Bien, répondit le jeune homme, vous allez vous rendre à la cour du roi Arthur de ma part.”
NOTES: P. 15, v. 475-482 ; trad. p. 29.
SOURCE: Renaud de Beaujeu, Le Bel Inconnu. Champion: Paris, 1983.Edition G. Perrie Williams ; traduction par Michelle Perret et Isabelle Weill, Paris, Champion, 1991.
CHERCHEUR/E: