Satorbase


TOPOS: MANGER_NOURRITURE_SAUVAGE_
OCCURRENCE: 306154 accreditee
CONTEXTE: Après une jeunesse de folie passée à commetttre des exactions, Robert le fils du duc de Normandie, perdritablement la raison lorsque sa mère lui a révélé qu’il a été conçu après qu’elle a renié Dieu à cause de sa stérilté. La seule nourriture qu’il mange est celle qu’il dispute aux chiens.
COTEXTE ET CITATION: Li loiemiers vit l’os chaïr
Qu'il ne soloit mie haïr.
Celle part vint et si l’engoule,
Mais moult petitet s'en saoule,
Car Robiers pres de luy s'acoste,
Qui moult tost hors des dens li oste ;
Puis a pris l'os et puis le runge,
N'a si fors dens qu’il n’y desjoingne,
Car moult l'argüe la famine :
Or puet mangier a bonne estrine.
Entour l'os tent et sace et tire.
………..
Vinrent avant li veneour :
Au chien donnerent a mangier
Pain blanc, dont ne fist nul dangier.
Mais si tost con l’eut en la goule,
Robiers saut sus parmy la foule,
Si li sace hors de la bouche
Le pain, aultrement ne l'atouche,
Puis le mangüe volentiers.
NOTES: Vers 1363-1373- 1396-1403.
SOURCE: Anonyme, Robert le Diable. Paris: Champion, 2006.Édition et traduction Élisabeth Gaucher
CHERCHEUR/E: Jeay M.