Satorbase


TOPOS: NAUFRAGE_ILE_INCONNUE
OCCURRENCE: 306037 accreditee
CONTEXTE: Huon refuse d’obéir à l’interdit imposé par Auberon de ne pas satisfaire son désir avec Esclarmonde malgré les prières de la dame afin qu’il attende de l’avoir épousée. Mais il n’a pas aussitôt pris son plaisir avec elle que la tempête de déchaîne et que le navire se brise. Huon et Esclarmonde se retrouvent accrochés à une planche. Ils arrivent sur une île, totalement nus.
COTEXTE ET CITATION: Oncque si tost n’ot son desduit passez
Une tempeste commance per la meir ;
La neif ou Hue et la damoiselle ert
Commance a croistre et toute a deffroier ;
En .v.c. piece est le vaissalz allez.
Sor une planche est Hue demorez,
Entre ces bras Aclarmonde au vif cler.
Et cez barons vont flotant per la meir,
Plus de .c. lue sont ariere floteit.
La planche flotte sor quoy Huelin ert ;
Per le volloir de Dieu de maiesteit
Est l’anffe Hue en une isle arivés,
Il et s’amie qui tant ot de biaulteit,
Tout aussi nus c’au jour qu’i furent nez.

Mais il n’a pas plutôt pris son plaisir que la tempête se déchaîne sur la mer, et que le navire sur lequel se trouvent les deux amants se met à craquer et à se briser : le voici bientôt mis en cinq cent morceaux. Huon s’est accroché à une planche, tenant entre ses bras Esclarmonde la belle. Pendant ce temps, ases compagnons voguent au gré des flots et sont repoussés plus de cent lieues en arrière. La planche sur laquelle se trouve Huon poursuit son mouvement et, par la volonté divine, le jeune Huon et sa belle amie arrivent sans une île, aussi nus que le jour de leur naissance.
NOTES: Vers 7092-7105.
SOURCE: ANONYME, Huon de Bordeaux. Paris: Champion, 2003.Édition William W. Kibler et François Suard
CHERCHEUR/E: Jeay M.