Satorbase


TOPOS: ENLEVER_ENFANT
OCCURRENCE: 305638 accreditee
CONTEXTE: Des marchands sauvent le premier jumeau du roi Guillaume de la gueule d'un loup. L'un d'entre eux l'adopte comme son fils. Ils passent près du bateau, où le roi avait déposé le second jumeau pendant qu'il allait rechercher le premier dans l'intention de partir avec eux. Les marchands s'emparent du deuxième enfant et, de nouveau, l'un d'eux décide de l'adopter. Ils s'en vont avec les deux enfants sans se rendre compte qu'ils n'ont pas été abandonnés.
COTEXTE ET CITATION: «-Seignor, et je an feré mon fil.»
A tant li marcheans l'a pris.
Au batel, ou li rois ot mis
L'autre anfant, sont venu tout droit.
Li prumiers, qui lou treuve et voit,
A touz les autres quiert et prie
Que nus n'i demant ja partie,
Que mont buen gré leur an savra;[...]

Tuit li dientVostre soit dons [...]».

Seigneurs, et j'en ferai mon fils». Alors, le marchand l'a pris. Ils sont allés tout droit au bateau où le roi avait mis l'autre enfant. Le premier qui le trouve et le voit demande à tous les autres et les prie qu'aucun ne le demande en partage. Il leur en sera reconnaissant [...].
Tous lui disent: «qu'il soit donc vôtre [..]»
NOTES: P. 81, vers 818-825; 829.
SOURCE: Chrétien (de Troyes), Guillaume d Angleterre. Genève: Droz, 1988.Édition de A.J. Holden
CHERCHEUR/E: