Satorbase


TOPOS: VIOLENCE_MORALE
OCCURRENCE: 105038 provisoire
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: [Gomele] dit à son Pere, qu'il ne pouvoit se resoudre à m'épouser, si je n'y donnois un plein consentement. ce fut là le comble des violences qu'on me preparoit; il fallut que je parusse empressée, pour ce que je craignois plus que la mort. Comme Gomele ne vouloit pas être persuadé, aucune de mes actions ne le persuadoient, disoit-il, assez bien. On me faisoit des loix d'emportement, comme on en fait de modestie au reste de mon sexe. Et je pense qu'on les auroit étendus jusqu'à des extravagances, si Gomele aussi fatigué de mes feintes que j'en étois lasse, n'eût entrepris de les faire cesser.
NOTES: [(Page) 559-600] Slatkine tome 1, p. 557
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Galanteries grenadines (Les). Compagnie des Libraires: Paris, 1720-1.
CHERCHEUR/E: