Satorbase


TOPOS: ANIMAL_RECONNAISSANT_AIDER_HOMME
OCCURRENCE: 101748 accreditee
CONTEXTE: Le héros aide une fourmi, qui lui donne des conseils, soigne sa soeur et leur donne une cabane.
La vie à la cour ayant fini dans le malheur pour lui comme pour sa soeur, Zulbar s'enfuit, et avec l'aide de la fourmi, pourra finir sa vie avec sa soeur, dans la tranquillité de l'obscurité éloignée des hommes tant recommandée par l'auteur Florian.
COTEXTE ET CITATION: Grâces te soient rendues, généreux étranger! Depuis une heure environ que je suis sous cette feuille, je n'avois pu dégager que ma tête. Sans ton charitable secours, j'aurois peut-être là fini ma vie." (p. 220) Le héros, Zulbar, lui raconte sa vie, et la fourmi conseille, "Tu ne savois donc pas, ami, qu'il n'est qu'un seul bien dans ce monde, l'obscurité..." (pp. 226-7) et "...je t'offre de bon coeur la chaumière que Dabchelim et moi nous avions construite [...]. Là, tu couleras doucement tes jours." (p. 230)
NOTES: [(Page) 220, 226-7, 230] Cette variante du topos repose sur le fait que la fourmi et les autres animaux qui vivent ensemble sont des hommestamorphosés, ce qui souligne la leçon des dangers de la compagnie des hommes.
SOURCE: Florian (Jean-Pierre Claris), Zulbar. Société des textes français: 1974.
CHERCHEUR/E: