Satorbase

FEMME_MARIEE_AIMER_JEUNE_HOMME
PHRASE:Une femme mariée est amoureuse d'un jeune homme.
OCCURRENCE: 305707 accreditee
CONTEXTE: Lucresse tombe amoureuse de Eurialus
COTEXTE ET CITATION: Le dieu d’amours les [Eurialus et Lucresse] navra bien soudain,/ Quand de son dart leurs deux cueurs transpersa./ L’oneesteté de Lucresse et le train/ Par ung trait d’eul vitement rencersa,/ Car la dame de bien aymer pensa/ Ung estrangier que jamés n’avoit veu/ Et son mari hors de s’amour lansa.
NOTES: Eneas Silvius Piccolomini, L’ystoire de Eurialus et Lucresse, trad. Octovien de Saint-Gelais, in Eneas Silvius Piccolomini, Œuvres érotiques, éd. Frédéric Duval, Turnhout, Brepols, 2003, p. 95
SOURCE: Choisy (Abbé François de), Histoire de la marquise-marquis de Banneville. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 305708 accreditee
CONTEXTE: Hélisenne tombe amoureuse de Guénelic
COTEXTE ET CITATION: […] je prenoye admiration, en moymesmes, de me trouver ainsi subjecte, à regarder ce jeune homme, ce que d’aultres jamais ne m’estoit advenu. […] Je ne povois reteirer mes yeulx, et ne desirois aultre plaisir que cestuy la. O mes dames, je vous exore et prie, que vueillez considerer la grande puissance d’amours, veu que jamais n’avois veu ce personnage. […] Las je m’efforcay de resister, voulant expulser amours de mon cueur, car le soit quand je fuz couchée aupres de mon mary, je vins distinctement à penser, la grande amytie que luy avois tousjours portée, et que ma renommée avoit (jusques à present) esté clere, sans estre notée, de chose, qui peust denigrer mon honneur.
NOTES: Helisenne de Crenne, Les Angoysses douloureuses qui procedent d’amours, éd. Ch. de Buzon, Paris, Champion, 1997
SOURCE: Choisy (Abbé François de), Histoire de la marquise-marquis de Banneville. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 305706 accreditee
CONTEXTE: Fiammette tombe amoureuse de Pamphile
COTEXTE ET CITATION: Estant donc, comme je devois contente d’un tel mary, je demouray tresheureuse, jusques à ce que l’Amour furieux, au moyen d’un feu que je n’avois onques senty, entra en ma jeune fantasie.
NOTES: La Fiammette amoureuse de M. Jean Boccace gentilhomme florentin : contenant, d'une invention gentile, toutes les plainctes et passions d'amour. Faicte françoise et italienne pour l'utilité de ceux qui désirent apprendre les deux langues par G. C. D. T. [Gabriel Chappuis, de Tours], Paris, Abel L'Angelier, 1585, pp. 4-5
SOURCE: Chappuis Gabriel, La Fiammette amoureuse de M. Jean Boccace gentilhomme florentin. Paris: Abel L'Angelier, 1585.
CHERCHEUR/E: