Satorbase

PROMESSE_MARIAGE_H_DÉTERMINER_AIDE_F
PHRASE:La promesse qu'un homme lui a faite de l'épouser détermine une femme à lui apporter son aide.
OCCURRENCE: 305696 accreditee
CONTEXTE: Maugalie, fille de l’amiral Galien, est amoureuse du chevalier chrétien Floovant. Elle va le délivrer avec ses compagnons de la prison sarrasine car Floovant accepte de la prendre pour femme.
COTEXTE ET CITATION: - «Damoisiauz, fiz de roi, trop vos estes celez.
«Por la vostre amitié relanquirai mon dé,
«Jemais jor de ma vie ne quier Mahon amer,
«Puis si me penerai de vos honour porter
«De Richier et des autres de la chartre geter
- « Dame, dit Floovanz, si con vos conmandez;
«Or an prannez fïance a vostre velonté
François li ont trestut plevi et effïé

- «Jeune homme, fils de roi, vous vous êtes caché trop longtemps, Pour votre amour, je renierai mon dieu. Jamais plus je ne veux aimer Mahomet. Ensuite je m’attacherai à vous aider et à vous faire sortir de prison ainsi que Richier et les autres
Dame, répond Floovant, qu’il soit fait comme vous le commandez. Recevez-en maintenant l’engagement d’un commun accord.» Les Français ont tout juré et promis.
NOTES: Vers 1590-1597 Edition Sven Andolf
SOURCE: Anonyme, Floovant. Uppsala: Almqvist & Wiksells boktryckeri-a.-b., 1941.Edition Sven Andolf
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305697 accreditee
CONTEXTE: Après avoir fait exprimer ses conditions par son chambellan, Nubie entre en cachette dans la prison de son père et reçoit la promesse de mariage de Bertrand. Elle fait nourrir convenablement les Français et les fera échapper en endormant les Sarrasins, son père et les geôliers.
COTEXTE ET CITATION: «Ma gentil dame voldroit o lui parler,
«L’aumaçor fille qui tant fait a loer,
«Il n’a si belle en .xiiij cités.
«Se il li velt plevir et afiër
«qu’il li fera toutes ses volantés,
«Ancui serés de prison delivré.

Et dist Bertranz: «Je vos afi, sor belle,
«Que ja mais n’aie ne feme ne pucelle
«Fors que vos, dame, que trop par estes belle
I li afie a sa belle main destre,
Si li plevist et Hernalz et Guillermes.
Et dist la dame: «Ceste fiance est belle.
«Je m’en irai prochacier nostre afaire;
«Je revenrai desi a poi de terme:
«Ne vos esmaiés mie.»

«Ma noble dame, la fille de l’émir, voudrait lui parler. Dans 14 cités on ne peut trouver une si belle jeune fille. S’il (Bertrand) veut lui promettre sa foi et de lui obéir en tout, vous serez libéré de prison aujourd’hui.

Et Bertrand lui dit: « Très belle dame, je jure de ne jamais avoir aucune femme ou jeune fille autre que vous, car vous êtes extrêmement belle.» Il le lui jure dans sa belle main droite. Hernaut et Guillaume font de même. La dame répond: «Cette promesse est belle. Je m’en vais m’occuper de notre affaire; je reviendrai sous peu, ne vous inquiétez pas.»
NOTES: Vers 812-816 voir aussi v. 864-883.
SOURCE: Anonyme, Prise de Cordres et de Sebille. Paris: Firmin Didot, 1896.Edition Ovide Densusianu
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305698 accreditee
CONTEXTE: Gloriande, la fille du sultan, propose de délivrer de prison Mabrien, dont elle est amoureuse, ainsi que ses compagnons, contre une promesse de mariage.
COTEXTE ET CITATION: -« je suis fille du soudanc, a laquelle vous baillastes l’autrier, quant premierement fustes ceans arrivé, vostre hache a garder, et puis me livrastes une cuirye que je garde songneusement pour l’amour de vous, car j’entens que vous les me baillastes par nom de mariage, donc le traictié se fera presentement, se vous voullez, par ainsi que de ceans et des dangiers du soudans vous delivreray, et m’en yray avecques vous la ou il vous plaira moy mener.» Si s’accorderent l’un a l’autre, et promist Mabrien de faire tout ce que la damoiselle vouldroit.
NOTES: Rubrique 25, paragraphe 3, p. 207. Edition Philippe Verelst
SOURCE: ANONYME, Mabrien. Genève: Droz, 1998.Edition Philippe Verelst
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise