Satorbase

AGRESSER_VERBALEMENT
PHRASE:Un personnage en agresse verbalement un autre
OCCURRENCE: 305514 accreditee
CONTEXTE: Alors que la reine sort de sa chambre pour rejoindre le groupe de chevaliers qui se tenaient proches, Calogrenant se lève brusquement pour l’accueillir.
COTEXTE ET CITATION: Et Queuz, qui mout fu ramporneus,
Fel et poignans et despiteus,
Li dist :“Par Dieu, Calogrenant,
Mout vous doi or preu et saillant,
Et encor mout m’est bel que vous
Estes li plus courtois de nous,
Et bien sai que vous le quidiés,
Tant estes vous de sens widiés.

Keu, qui était toujours prêt à dire des injures,
cruel, mordant et insolent,
lui dit : “Par Dieu, Calogrenant,
comme vous voilà plein de zèle
pour bondir en l’air,
et je suis ravi de constater que vous
êtes le plus courtois de nous tous.
Qui plus est, vous le croyez, j’en suis certain,
tant vous manquez de bon sens.
NOTES: P. 54, v. 69-76 ; trad. p. 55.Voir la réaction de la reine qui réprimande Keu et la réplique de celui-ci aux vers 86-104 ainsi que celle de Calogrenant aux vers 106-123.
Le débat au sujet de l’attitude de Keu continue jusqu’au vers 135. Aux vers 1351-1359, Yvain garde encore l’amertume des railleries de Keu. Aux vers 2180-2209, remarques désobligeantes de Keu à l’égard d’Yvain à l’arrivée d’Arthur et de la cour à la fontaine.
SOURCE: Philippe de Rémi, Jehan et Blonde. Champion: Paris, 1984.Edition Sylvie Lécuyer
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305516 accreditee
CONTEXTE: Keu réagit avec son persiflage habituel à l’annonce d’Yvain qu’il va aller venger l’échec de son cousin Calogrenant face à Esclados le Roux.
COTEXTE ET CITATION: -- “Bien pert qu’il est aprés mengier”,
Fist Keus, qui taire ne se pot :
Plus a paroles en plain pot
De vin qu’en .i.muy de chervoise.
Aprés mengier, sans remüer,
Veut chascuns Saladin tüer,
Et vous irés vengier Fourré !”

-- “On voit bien que c’est après le repas”,
dit Keu, qui ne pouvait se taire :
“Il y a plus de paroles dans un plein pot
de vin que dans un tonneau de bière.
On dit que le chat soûl s’amuse.
Après manger, sans bouyger,
chacun veut aller tuer Saladin,
et vous, vous irez jusqu’à venger
Fourré contre les chrétiens !
NOTES: P. 86, v. 588-595 ; trad. p. 87.
Le persiflage de Keu va jusqu’au vers 609, à quoi succède la réprimande de la reine (v. 610-627) et la réplique d’Yvain (v. 628-646).
SOURCE: Philippe de Rémi, Jehan et Blonde. Champion: Paris, 1984.Edition Sylvie Lécuyer
CHERCHEUR/E: Jeay M.