Satorbase

OFFRIR_CADEAUX_HOSPITALITÉ
PHRASE:On offre des cadeaux en signe d'hospitalité
OCCURRENCE: 305513 accreditee
CONTEXTE: Le comte d’Oxford fait des cadeaux d’hospitalité aux deux messagers du roi de France venus plaider le pardon de Jehan et Blonde.
COTEXTE ET CITATION: Et li quens sans plus reposer
Leur a envoiié deus hanas,
N’ot si rices dusk’a Baudas.
En cascun avoit dis mars d’or.
Aprés leur envoia encor
D’escarlate robes entieres
Et bonnes foureüres chieres.

Le comte leur fait envoyer sans retard deux hanaps ; il n’est est pas d’aussi somptueux jusqu’à Bagdad : chacun d’eux représentait dix marcs d’or. Il leur envoie ensuite des robes entièrement en écarlate et de bonnes et riches fourrures.
NOTES: P. 164, v. 5396-5404 ; trad. p. 98.
Suit l’évocation des riches présents que le comte apporte à sa fille et à son gendre, maintenant comte et comtesse de Dammartin (p. 164, v. 5425-5435) qui se termine par l’explication de ce qui sous-tend la pratique des présents : “Tous jors mais devra on parler /Des biaus presens que il en fist”. Voir aussi p. 180, v. 6048-6050 : cadeaux de Jehan aux invités de sa cérémonie d’adoubement au moment où ils repartent chez eux.
SOURCE: Philippe de Rémi, Jehan et Blonde. Champion: Paris, 1984.Edition Sylvie Lécuyer
CHERCHEUR/E: Jeay M.