Satorbase

RENCONTRER_CHÂTEAU_ENCHANTÉ
PHRASE:Un personnage parvient à un château enchanté
OCCURRENCE: 305459 accreditee
CONTEXTE: Toujours en chemin pour aller secourir la fille du roi Gringras, le Bel Inconnu arrive à un château entouré d’un bras de mer, indice qu’il appartient au royaume de la Merveille.
COTEXTE ET CITATION: Il esgarde, voit un castiel,
Onques nus hom ne vit si biel.
Molt fu il castials bien asis,
Molt ert rices et plentevis.
Uns bras de mer entor coroit,
Qui tote la vile açaingnoit.[...]
Un palais i ot bon et biel ;
Cil qui le fist sot d’encanter. [...]
El palais ot une pucele,
Onques nus hom ne vit si biele ;
Les set ars sot et encanter
Et sot bien estoiles garder,
Et bien et mal, tot ço savoit.

Il aperçut une place forte, la plus belle qu’on ait jamais vue. Elle était bien située, riche et opulente, un bras de mer l’entourait à demi : de l’autre côté, c’était la pleine mer qui battait les murailles. [...] Il y avait aussi un superbe palais seigneurial, celui qui l’avait construit n’ignorait pas la magie. [...] Dans le palais seigneurial se trouvait la plus belle jeune fille qu’on ait jamais vue. Elle avait appris les septs arts libéraux, ainsi que l’art des enchantements, elle savait observer les étoiles, connaissait la magie noire et la magie blanche : elle savait tout cela.
NOTES: P. 58, v. 1874-1879, 1904-1905, 1904-1905 ; trad. p. 46-47.
SOURCE: Renaud de Beaujeu, Le Bel Inconnu. Champion: Paris, 1983.Edition G. Perrie Williams ; traduction par Michelle Perret et Isabelle Weill, Paris, Champion, 1991.
CHERCHEUR/E: Jeay M.