Satorbase

FEINDRE_MALADIE_POUR_ÊTRE_AVEC_AMANT(E)
PHRASE:Un personnage feint la maladie pour être avec l'être aimé
OCCURRENCE: 305561 accreditee
CONTEXTE: M. de Nemours fuit la cour et prétexte la convalescence pour s'enfermer dans la chambre de M. de Clèves et y voir la princesse.
COTEXTE ET CITATION: M. de Clèves fut malade à peu près dans le même temps. Mme de Clèves ne sortit point de sa chambre pendant son mal; mais, quand il se porta mieux, qu'il vit du monde, et entre autres M. de Nemours qui, sur le prétexte d'être encore faible, y passait la plus grande partie du jour, ....
NOTES: p. 295
SOURCE: La Fayette (Mme de), Princesse de Clèves (La). Paris: Bordas, 1990.dans Roman et Nouvelles, édition Alain Niderst
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305562 accreditee
CONTEXTE: Daphnide se porte malade pour fuir la compagnie et recevoir son amant Alcidon dans sa chambre.
COTEXTE ET CITATION: ...il n'y avait que la belle Daphnide qui, feignant d'avoir mal à la tête, s'estoit mise sur un lict pour se demesler de tant de gens, et, pour mieux feindre, n'avait rien laissé d'allumé dans sa chambre qu'une petite bougie, faisant semblant de ne pouvoir souffrir la clarté.
NOTES: Volume III,3, p.109-110; VOIR AUSSI volume III,3, p. 119, où Daphnide continue sa comédie de maladie pour garder son amant dans sa chambre. «Et afin que je ne demeurasse tout seul en ma petite prison, la belle Daphnide resolut de tenir le lit tout le jour, feignant de se ressentir du mal du jour passé, car le cabinet estoit si près du chevet de son lit, que nous pouvions parler ensemble sans estre ouys du reste de la chambre».
SOURCE: Urfé Honoré d, Astrée. Lyon: Masson, 1925-1928.Réédition Hugues Vaganay
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305564 accreditee
CONTEXTE: Céladon, déguisé en druide, fuit le retour vers Galathée et feint d'être malade pour rester avec Astrée.
COTEXTE ET CITATION: ...suppliez Adamas de nous laisser icy et elle et moy encores pour quelques jours, ce que vous pouvez demander sous sa feinte maladie; car voyant qu'elle n'avoit pas envie de s'en aller si tost de ce beau lieu, je luy ay donné conseil de se retirer, et faire semblant d'estre malade, pour avoir excuse de demeurer.
NOTES: Volume III,11, p. 619; VOIR AUSSI volume III,12, p. 706-707 ...elle consentit de demeurer encore en ce lieu, feignant que son mal n'estoit point encore passé, et disant toutefois à la belle Astrée en secret, qu'elle aymoit de sorte cette vie retirée, qu'il luy fachoit d'aller vers Galathée, qui l'envoyoit quérir, et qu'elle faisoit semblant d'estre malade pour vivre avec elle en ce repos parmy ces lieux éloignés de la fréquentation de tant de gens. VOIR AUSSI volume IV, 2, p. 74 La druide d'autre costé ayant opinion d'avoir assez contre-fait la malade, craignant mesme que si elle demeuroit au lict, sa chemise quelquefois non pas assez bien jointe, descouvriroit les deffauts de son sein, se resolut de sortir du lict, et de s'aller promener dans le petit bois de couldre avec Astrée, prévoyant qu'autrement, si elle demeuroit dans la chambre, elles n'y seroient jamais seules, et que par ainsi elle se priveroit du plaisir qu'elle avoit d'entretenir la bergère, sans que personne l'interrompist.
SOURCE: Urfé Honoré d, Astrée. Lyon: Masson, 1925-1928.Réédition Hugues Vaganay
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305565 accreditee
CONTEXTE: Le prince d'Espagne fuit son entourage pour aller rejoindre plus tôt sa maîtresse du moment.
COTEXTE ET CITATION: ...qui me dit que le prince, pour se défaire plus tôt de tout le monde, allait feindre une légère indisposition, et même se mettre au lit pour mieux persuader qu'il était malade; mais qu'il se relèverait uen heure après; et gagnerait par une porte secrète un escalier dérobé qui conduisait dans les cours.
NOTES: P. 971
SOURCE: Le Sage (Alain René), Gil Blas de Santillane. Paris: La Pléiade, 1960.dans Romanciers du XVIIIe siècle, édition Etiemble.
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305566 accreditee
CONTEXTE: La jeune dame, future mère du narrateur, fuit les attentions de son vieil amant pour être avec le futur père du narrateur.
COTEXTE ET CITATION: Lorsqu'ils furent à quatre ou cinq cents pas de la maison de plaisance de mon pere, devant laquelle il fallait passer, il prit tout-à-coup à la jeune Dame une colique de commande si violente, qu'elle pria le vieillard d'ordonner qu'on fit halte là, s'il ne vouloit la voir mourir.
NOTES: P. 19.
Voir aussi p. 21. ...Comme elle achevoit ces paroles, la prétendue malade, que les deux valets apportoient, arriva.
SOURCE: Le Sage (Alain-René), Histoire de Guzman d Alfarache. Maestricht: J.E. Dufour et Ph. Roux, 1787.
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305567 accreditee
CONTEXTE: La dame s'arrange pour fuir un dîner chez des amis pour être avec Prévan, qu'elle croit sincère comme nouvel amant.
COTEXTE ET CITATION: Celle dont le mari était à la ville ne pouvait disposer que de la journée ; il fut convenu qu'une feinte indisposition la dispenserait d'aller souper chez son amie, et que la soirée serait toute à Prévan.
NOTES: P. 190
SOURCE: Laclos (Choderlos de), Liaisons dangereuses (Les). Paris: Garnier-Flammarion, 1964.
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305577 accreditee
CONTEXTE: Fleur-de-Mirte fuit le roi sarrasin amoureux d'elle pour mieux comploter sa fuite pour rejoindre son amant Engerrand.
COTEXTE ET CITATION: ...il prévint ce prince que cette belle se trouvant indisposée, étoit contrainte de recourir à des précautions pour prévenir l'entière altération de sa santé, & qu'elle demandoit, comme une grace, qu'on la laissat pendant quelques jours dans la solitude et le repos...............les femmes qui la servoient....prirent aisément le change sur sa feinte indisposition, & le médecin de la cour lui trouvant le pouls fort agité, ne fut pas plus difficile à tromper.
NOTES: Tome I, p. 170-171.
SOURCE: Cazotte, Jacques, Ollivier. Londres: Pas explicitée, 1788.dans Oeuvres badines et morales de M. Cazotte
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise
OCCURRENCE: 305656 accreditee
CONTEXTE: Pour ne pas éveiller les soupçons d’Archambaut, le mari jaloux de Flamenca, Guillaume et Flamenca, amoureux l’un de l’autre, se retrouvent regulièrement aux bains. Elle feint d'être malade pour pouvoir s'y rendre.
COTEXTE ET CITATION: car Flamenca retornara
al(s) bains tot’ora quan volra,
e soven si fara malauta
quar tals malautia l’asauta
que.l cor li reven tote.il sana.

Flamenca retournera aux bains toutes les fois qu’elle le voudra. Elle feindra souvent d’être malade, car cette maladie, qui lui ranime et lui guérit le coeur, lui plaît.
NOTES: P. 332, vers 5999-6003.
SOURCE: Anonyme, Flamenca. Paris: Union générale d éditions, 1988.Edition Jean-Charles Huchet
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise