Satorbase

HOMME_BLESSE_GUERI_PAR_AMOUR
PHRASE:Un personnage masculin est blessé. Il guérit grâce aux soins de l'amant/e.
OCCURRENCE: 105306 accreditee
CONTEXTE: Dans le lai de "Guiguemar", aux vers 316-336, Guiguemar rencontre la dame destin�e � �tre son amante et � le gu�rir. Il lui fait le r�cit de ce qui pr�c�de. A quoi suscc�dent les soins de la dame et de sa suivante.
COTEXTE ET CITATION: La dame en sa chambre le meine;
Desur le lit a la meschine,
Triers un dossal ki pur cortirne
Fu en la chambre apareillez,
la est li dameisels cuchez.
En bacins d'or ewe aporterent,
Sa plaie e sa quisse laverent;
A un bel drap de cheisil blanc
Li osterent entur le sanc;
Puis l'unt estreitement bend."

La dame le m�ne dans sa chambre, le couche sur le lit de la jeune fille, derri�re un panneau dispose dans la chambre en guise de courtine. Elles lui apportent de l'eau dans des bassins d'or, lavent la plaie de sa cuisse en essuyant tout autour le sang avec un beau tissu de lin blanc; puis elle la pansent en serrant fort et entourent le jeune homme de soins attentifs (p 53)]
NOTES: [(Vers & Page) Guigemar, vv. 364-73
SOURCE: Voir les manuscrits dans les notes.: 1160.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: SB200064 ACCREDITEE
CONTEXTE: Pour le nom d’Ydoine s’amie
Li trespasse la derverie
Dont a esté cangié maint jor.

Son cuer commuet de grant doçor,
Si a jeté un grant souspir.
Mult li semble dous a oïr
Li nons dont tant mal a soufert ;
Tel joie en a que tous s’espert.
?A cause du nom d’Ydoine, son amie, la folie dont il avait été atteint si longtemps s’éloigne
de lui. Son coeur se met à battre et s’emplit d’une grande douceur et il laisse échapper un profond
soupir. Ce nom qui l’a tant fait souffrir lui semble doux à entendre.il ressent un tel bonheur qu’il
en est tout troublé. (58)
COTEXTE ET CITATION: Ydoine a fini par retrouver Amadas qui s’était enfui dans sa démence amoureuse. Elle le retrouve
dans sa masure, l’étreint et se fait connaître lui en lui disant son nom.
NOTES: P. 144, vv. 3347-3354
Ici, la blessure -d'amour- est psychologique
SOURCE: Anonyme, Amadas et Ydoine. Champion, éd. John R. Reinhard: Paris, 1974.Les traductions sont celles de Jean-Claude Aubailly, Paris, Champion, 1986.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 105304 accreditee
CONTEXTE: Cet épisode prélude aux moyens par lesquels le chevalier va guérir. C'est l'étrange biche qui s'exprime ici.
COTEXTE ET CITATION: Ne par herbe, ne par racine
ne par mire, ne par poisun
N'avras tu ja mes guarisun
de la plaie qu'as en la quisse,
<CITATION> de si que cele te guarisse
ki sufera pur tue amur
si grant peine e si grant dolur CITATION>
qu'unkes femme tant ne sufri ;
e tu referas tant pur li.

Nulle herbe, nulle racine, nul médecin, nulle potion ne guériront jamais la plaie de ta cuisse, tant qu'une femme ne viendra pas la guérir, une femme qui souffrira pour l'amour de toi plus de peines et de douleurs que nulle autre amoureuse. Et toi, tu souffriras tout autant pour elle.
NOTES: [(Vers & Page) Guigemar, pp. 32-33. vv. 110-117.
SOURCE: Le Livre de Poche/Harf-Lancner: Paris, 1990.Lais de Marie de France, Paris, le Livre de Poche, 1990. Traduits et présentés par Laurence Harf-Lancner, qui reprend l'édition de Karl
CHERCHEUR/E: Jeay M.