Satorbase

TROUVER_CORPS_MORT
PHRASE:Une ou plusieurs personnes découvrent un corps mort.
OCCURRENCE: 105012 accreditee
CONTEXTE: Evandre erre dans les bois, en proie à son désespoir.
COTEXTE ET CITATION: En traversant un fort qui étoit à son passage, il apperçût un ruisseau de sang qui sortoit d'un buisson assez épais, et qui sembloit être encore tout fumant. Il s'arrêta à cette vûe, et la nouveauté de ce spectacle lui inspirant quelque curiosité, il fit le tout de ce buisson : et regardant au travers des ronces, il apperçût quelque chose qu'il crût être un corps mort. Il se fit un passage avec sa houlette, pour s'éclaircir de ce soupçon, et il trouva ne effet un corps percé de plusieurs coups, qui sembloit venir d'être massacré. Il le prit par une jambe, et le tira hors du buisson. Mais ô Dieux! quelle fut sa surprise, quand aprés avoir consideré le visage de ce mort attentivement, il le reconnut pour le même homme qui peu de momens auparavant lui avoit appris qu'il étoit Palans!..... [sur ces entrefaites arrivent des suivants de Palans] Il avoit le visage émeu, et en tirant Palans du buisson, où on l'avoit jetté il avoit ensanglanté ses habits ; de sorte que les Officiers du Tyran voïant leur Prince mort, et un Berger auprés de lui, dont toutes les actions exprimoient un étonnement inconcevable ; ils se saisirent de lui.
NOTES: [(Page & Tome) 332-3, 1] Cie des Libraires p.277-278
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Carmante. .
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 105010 accreditee
CONTEXTE: Parmi les morts Théocrite reconnaît Hermocrate et Tessandre, roi d'Argos.
COTEXTE ET CITATION: Deux matelots accourant à lui [Théocrite], Seigneur, lui dirent-ils, nous avons trouvé la cause du silence qui regne dans cette Isle. C'est que ceux qui le troubloient par leurs cris, se sont tous tuez les uns les autres, et à vingt pas d'ici, il y a dix ou douze corps étendus sur le sable qui sont tous privez de vie. Theocrite voulut voir ce que ces matelots lui rapportoient, et les suivant vers l'endroit où ils avoient trouvé les marques sanglantes du combat qui s'étoit fait ; il trouva en effet des corps étendus sur la poussiere que cinq ou six de ces matelots desarmoient, pour voir s'il n'y en avoit point quelqu'un qui fût en état de recevoir encore quelque secours.
NOTES: [(Page & Tome) 360, 1] Cie des Libraires p.387-88
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Carmante. .
CHERCHEUR/E: