Satorbase

AGRESSEUR_MANQUER_FORCE
PHRASE:La force, le soutien nécessaires manquent à l'agresseur.
OCCURRENCE: 104526 accreditee
CONTEXTE: Il s'agit de contrer une tentative de rébellion du prince de Condé, chef des protestants d'Allemagne et désireux de venger le massacre de la Saint-Barthélémy.
COTEXTE ET CITATION: La fuite de ce Prince [de Condé] alarma l'esprit du Roi, et mit toute la Cour dans une grande confusion. Les Ducs de Montpensier et de Nevers furent envoyez aprés lui ; le Duc de Guise marcha sur leurs pas avec un petit corps d'armée de quatre mille chevaux et six mille hommes de pied, mais les uns, ni les autres ne l'atteignirent. Le Duc de Montpensier étoit peut-être bien aise que cette rencontre aprît à considerer un peu plus les Princes du Sang: Le Duc de Nevers dont les intentions eussent été plus droites, ne put rien faire sans aide: et le Duc de Guise se trouva trop foible pour rien tenter, que ses forces ne fussent augmentées.
NOTES: Page 53-54
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Désordres de l'Amour (Les). Micheline Cuénin, Droz: Genève, 1995. (seconde éd. augmentée)
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104536 accreditee
CONTEXTE: Almanzayde apprend le mariage projeté d'Artambert, qui l'avait déjà épousée secrètement
COTEXTE ET CITATION: Il me passoit cent résolutions violentes dans l'esprit, dont la moindre étoit de m'en aller à l'Isle de Thule, et d'y poignarder Artambert, jusques dans les bras de sa nouvelle Epouse ; mais ne jugeant pas que ma grossesse me pût permettre d'exécuter tous ces desseins....
NOTES: [(Page) 413]
Slatkine p.510, vol. 1
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Alcidamie. Compagnie des Libraires: Paris, 1720-1.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104532 accreditee
CONTEXTE: Un homme projette d'enlever une femme au couvent.
COTEXTE ET CITATION: Ce Valet de chambre estoit le Marquis de Birague lui-même, qui avoit fait secrettement cette partie avec Fouquet, et qui me menoit à une de ses maisons. Je pensai ne leur jamais pardonner cette tromperie...Mais quoi! me dit ce pauvre Gentilhomme, que ma façon d'agir affligeoit; en bonne foi, aimeriez-vous mieux estre encore dans le Couvent, exposée à tout ce que la vengeance de Madame d'Englesac seroit capable de faire contre vous, que de me sçavoir quelque gré de vôtre liberté? Fouquet et la Dame lui aidèrent à obtenir que je ferois moins l'effarouchée, et que je ne lui voudrois pas de mal.
NOTES: [(Page) 47-8]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104534 accreditee
CONTEXTE: Sylvie a compris que le marquis de Birague, qui la protège après la mort de M. de Molière,est amoureux d'elle.
COTEXTE ET CITATION: Je m'en apperçûs bien dés le moment; mais la necessité de mettre quelqu'un dans mes interests, fit que je ne voulus pas faire un second meurtre, pour me venger des esperances qu'il conçût peut-estre alors à mon desavantage.
NOTES: [(Page) 22]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104538 accreditee
CONTEXTE: Récit d'Arcaste à Carmante.
COTEXTE ET CITATION: Dans l'ambition démesurée qui nous possedoit [Arcaste et Nicostrate], nous n'avions pas d'horreur de former des desseins contre la vie du Prince mon frere [Palans]: au contraire nous nous excitions l'un et l'autre à trouver les moïens de l'ôter du monde....Toutefois, nous inventions envain [sic] des secrets pour parvenir au but de nos desirs; car nôtre jeunesse, nôtre peu de crédit parmi les Officiers du Prince, nôtre timidité propre, nous empêchoient de déclarer nôtre intention à personne.
NOTES: [(Page & Tome) 391, 1] Cie des Libraires p. 512
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Carmante. .
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104528 accreditee
CONTEXTE: Dom Pèdre apprend la fuite de Sylvie.
COTEXTE ET CITATION: Il fut transporté de colère...Il fit, et il dit mille extravagances; il vouloit tuer les gens qui m'avoient si mal gardée, et il pensa même perdre toute considération pour le jeune homme qui m'avoit prêté ses habits. Mais aprés tout cela, il fallut qu'il prît patience, et qu'il allât chercher parmi les Belles de Bruxelles, de quoi se consoler de ma perte. Il eut envie d'envoyer aprés moi, et se mit lui-même en devoir de me quereller mais outre qu'il ne sçavoit point la route que j'avois prise, on ne fait pas impunément des violences en païs Neutre; et s'il avoit entrepris de m'enlever ouvertement, il auroit trouvé des gens, qui par l'interêt de leurs privilèges, auroient tâché de l'empêcher.
NOTES: [(Page) 352-3]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104530 accreditee
CONTEXTE: À propos d'Englesac et de sa rivale qui meurt de la petite vérole.
COTEXTE ET CITATION: Je croy que je les eusse tuez tous deux , si j'en eusse eû la force, et que dés en entrant, je ne fusse point demeurée outrée, sur le premier siège qui s'étoit offert.
NOTES: [(Page) 133]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E: