Satorbase

TUER_AMANT_PAR_JALOUSIE
PHRASE:Une personne fait tuer celui ou celle qu'elle aime par dépit jaloux.
OCCURRENCE: 104104 chantier
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: "On ne sçait pas bien en qui la fureur agit plus fortement de l'Empereur ou de l'Imperatrice: quelques-uns ont crû comme leur amour avoir commencé en mesme temps, qu'il avoit parû en mesme jour, et qu'un même accident l'avoit fait eclater, leur vangeance avoit le même concert: mais que ce soit Othon, qui ait voulu se défaire d'un homme qui triomphoit de lui dans le coeur de Marie, et dans celuy de la Duchesse de Modene, ou que se soit Marie qui ait voulu vanger sa tendresse méprisée, et prevenir les reproches de l'Empereur, en les privant de leur objet. Le Duc fut assasiné le soir qui suivit cette Feste. Les assissans prirent la forme des voleurs, il l'attaquerent en luy demandant la bourse; mais ils firent bien connoistre qu'ils en vouloient à ses jours plus qu'à son argent; car apres l'avoir percé de trois coups mortels, il le laisserent expirant sur le pavé, sans luy prendre ny la bourse qu'ils luy avoient demandée, ny quantité de peirreries dont son habit estoit enrichy".
NOTES: [(Page & Tome) 184-7, 1]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Annales galantes (Les). 1670.
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: 305769 accreditee
CONTEXTE: Lucrèce qui a prêté foi aux rumeurs de mariage de Paulin, se venge d'une trahison qui n'a pas eu lieu.
COTEXTE ET CITATION: Aussitost qu'elle le sentit endormyaveugleument brutal d'une jalousie desesperée !) elle luy enfonce par plusieurs fois un grand couteau qu'elle avoit preparé pour ceste horrible execution dans la gorge, dans l'estomac, dans le ventre, & à coups redoublez elle chasse l'ame du corps du deplorable & trop loyal Paulin.
NOTES: Page 292.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305828 accreditee
CONTEXTE: Gordian s'imagine avoir été trahi par sa femme.
COTEXTE ET CITATION: Lui ayant apporté de la poison dans une tasse, & tenant une dague de l'autre main, il luy fit une longue reproche des faveurs qu'il lui avoit faites, de l'amour qu'il lui avoit portée , & de ses desloyautez, ingratitudes & perfidies, dont il se disoit estre asseuré par le témoignage de ses propres yeux, à raison de quoi, sans vouloir, ny recevoir, ny entendre les excuses de cette éplorée , il lui commanda de choisir promptement l'un ou l'autre genre de mort, du fer ou du venin.
NOTES: Page 196.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Divertissement historique. Tübingen: Gunter Narr, 2002.Édition de Constant Venesoen
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305837 accreditee
CONTEXTE: Le vieil Aemilian est jaloux de sa jeune femme, cela sans raison.
COTEXTE ET CITATION: Une nuict donc, apres avoir caressé sa femme, & estre tombé en de grandes deffaillances par son intemperance, changeant tout à coup son amour en fureur, il tire un poignard qu'il avoit caché pour ce tragique effect, & sans aucun discours le plonge dans le beau sein de Caralippe tant de fois qu'il en tire l'ame.
NOTES: Page 422.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.