Satorbase

REFUGIER(SE)_AMANTS_DANS_FORET
PHRASE:Des amants se réfugient dans la forêt.
OCCURRENCE: 103872 accreditee
CONTEXTE: Après son évasion, Nicolette se réfugie dans la forêt. Elle s'arrangera pour qu'Aucassin vienne l'y retrouver.
COTEXTE ET CITATION: Nicolete se dementa fort, si con vos avés oï. Ele se conmanda a Diu, si erra tant qu'ele vint en le forest. Ele n'osa mie parfont entrer por les bestes sauvaces et por le serpentine, si se quatist en un espés buisson.
NOTES: Page 96.
SOURCE: Anonyme, Aucassin et Nicolette. Paris: Garnier-Flammarion, 1984.éd. J. Dufournet
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305409 accreditee
CONTEXTE: Tristan et Yseut fuient dans la forêt du Morois la colère du roi Marc qui les a surpris en flagrant délit d'adultère.
COTEXTE ET CITATION: Tristran s'en voit a la roïne ;
Lasent le plain et la gaudine
S'en vet Tristran et Governal.
Yseut s'esjot, or ne sent mal.
En la forest de Morrois sont.
Tristan part avec la reine ; ils quittent la plaine et se dirigent vers la forêt en compagnie de Gouvernal. Yseut se réjouit ; elle ne souffre pas à présent. Ils sont dans la forêt de Morrois.
NOTES: Pp. 80-81, vv. 1271-1275.
SOURCE: Livre de Poche, Lettres gothiques: Paris, 1989.Édition D. Lacroix et Ph. Walter
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200195 accreditee
CONTEXTE: Jehan et Blonde se sont enfuis pour qu’elle puisse échapper aux mariages auxquels la destinent sa situation sociale et pour vivre avec celui qu’elle aime malgré la mésalliance.
COTEXTE ET CITATION: Avoine aportoit as chevax
Et as deus vrais amans gastiaus,
Pain blanc et de capons pastés,
Tant ja par aus n’erent gastés.
En deus barex que il avoit
Jehans del vin tous jors portoit.
Quant ensi arreé estoient,
Deseur l’erbe vert estendoient
Une touaille bien ouvree,
Puis menjoient en la ramee,
Et leur cheval l’erbe paissoient
Que il bele et drue trovoient.

Il apportait de l’avoine aux chevaux et aux deux fidèles amants des gâteaux, du pain blanc et des pâtés de poulet qu’ils n’avaient garde de laisser perdre. Jehan portait toujours du vin dans deux petits tonneaux qu’il avait. Ainsi pourvus, ils étendaient sur l’herbe verte une nappe finement brodée et mangeaient sous les branchages ; leurs chevaux broutaient l’herbe qu’ils trouvaient belle et drue.
NOTES: P. 104, v. 3013-3024 ; trad. p. 68-69
Inversion des repassauvages” de Tristan et Iseut dans la forêt de Morois et d’Yvain dans celle où il cache sa folie.
SOURCE: Philippe de Rémi, Jehan et Blonde. Champion: Paris, 1984.Edition Sylvie Lécuyer
CHERCHEUR/E: Jeay M.