Satorbase

AMOUR_CONTRARIÉ_ENTRAÎNER_TENTATION_SUICIDE
PHRASE:Un désespoir amoureux entraîne la tentation du suicide.
OCCURRENCE: 104272 accreditee
CONTEXTE: Milord Edouard réfute avec force les raisons alléguées par l'Amant de Julie pour autoriser le suicide.
COTEXTE ET CITATION: Il t'est donc permis, selon toi, de cesser de vivre ? La preuve en est singulière ; c'est que tu as envie de mourir. Voilà certes un argument fort commode pour les scélérats : ils doivent t'être bien obligés des armes que tu leur fournis.
NOTES: Tome I, page 458. La lettre XXII est une réfutation des arguments pour le suicide déployés par Saint-Preux dans la lettre précédente.
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 103744 accreditee
CONTEXTE: Nicolette annonce à Aucassin qu'elle va aller dans un autre pays puisqu'elle ne pourra jamais s'unir à lui. Il préfère la mort à l'idée de la savoir dans le lit d'un autre homme.
COTEXTE ET CITATION: Et puis que vos ariies jut en lit a home, s'el mien non, or ne quidie mie que j'atendisse tant que je trovasse coutel dont je me peusce ferir el cuer et ocirre. Naie voir, tant n'atenderoie je mie ; ains m'esquelderoie de si lonc que je verroie une maisiere u une bisse pierre, s'i hurteroie si durememnt me teste que j'en feroie les ex voler et que je m'escerveleroie tos. Encor ameroie je mix a morir de si faite mort que je seus ce que vos eusciés jut en lit a home, s'el mien non.
NOTES: [(Page) p. 84.
SOURCE: Anonyme, Aucassin et Nicolette. Paris: Garnier-Flammarion, 1984.éd. J. Dufournet
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305462 accreditee
CONTEXTE: Après avoir fui la Pucelle aux Blanches Mains dont il est amoureux pour accomplir sa mission de secourir la fille du roi Gringras, Guiglain va la retrouver, mais la trouve fâchée contre lui à cause de sa conduite qui l’a déshonorée.
COTEXTE ET CITATION: Dame, fait il, or est issi ?
De moi n’arés nule merchi ?
Si en mourai tot a delivre ;
Bien sai ne puis pas longes vivre.
De moi n’i ara nul confort ;
Vostre amors m’a donné la mort.
Il vos en averra peciés
Se vos tot ensi m’ocïés. [...]
Bele, or ne m’en caut qui m’ochie,
Car por vos me desplait ma vie.

Dame, en est-il donc ainsi ? N’aurez vous donc pas pitié de moi ? Je vais sûrement mourir, je ne saurais vivre plus longuement ! Il me sera impossible de me consoler, mon amour pour vous m’a tué ! Et le péché de m’avoir tué retombera sur vous. [...] Belle, peu importe qui me tuera : à cause de vous, la vie me fait horreur.”
NOTES: P. 125, v. 4083-4096 ; trad. p. 74.
SOURCE: Renaud de Beaujeu, Le Bel Inconnu. Champion: Paris, 1983.Edition G. Perrie Williams ; traduction par Michelle Perret et Isabelle Weill, Paris, Champion, 1991.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 104270 accreditee
CONTEXTE: Ennuyé de la vie, l'Amant de Julie cherche à justifier le suicide.
COTEXTE ET CITATION: Oui, Milord, il est vrai ; mon âme est oppressée du poids de la vie. Depuis longtemps elle m'est à charge : j'ai perdu tout ce qui pouvait me la rendre chère, il ne m'en reste que les ennuis. Mais on dit qu'il ne m'est pas permis d'en disposer dans l'ordre de celui qui me l'a donnée.
NOTES: Tome I, p. 447. Milord Edouard réfutera dans la lettre suivante, les arguments pour le suicide présentés dans cette lettre XXI.
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 105184 accreditee
CONTEXTE: Englesac vient d'apprendre que Sylvie est l'épouse du vieil Espagnol.
COTEXTE ET CITATION: Frappé comme d'un coup de foudre à cette veue, et aprés s'estre fait dire les particularitez de sa disgrace, il voulut de douleur se jetter sur son espée, et c'en estoit fait, sans le promptitude avec laquelle son Valet de chambre l'en empêcha
NOTES: [(Page) 67-8]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 200149 accreditee
CONTEXTE: Revenu à la raison, Yvain se reproche de n’avoir pas respecté le délai d’un an fixé par Laudine pour revenir de sa campagne de tournois.
COTEXTE ET CITATION: Au revenir mout fort se blasme
De l’an que trespassé avoit,
Pour quoi sa dame le haoit.
Et dit : “Que fait qu’il ne se tue,
Cis las qui joie s’est tolue ?
Que fais je, las, qui ne m’ochi ?

Dès qu’il revient à lui, il se fait de très graves reproches
pour avoir dépassé le délai d’un an,
ce pourquoi sa dame l’avait pris en haine.
Et il dit : “Qu’est-ce qu’il attend pour se tuer,
ce misérable qui s’est ravi toute joie ?
Qu’est-ce que j’attends, misérable, pour mettre fin à mes jours ?
NOTES: P. 268, v. 3524-3529 ; trad. p. 269.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion. Livre de poche, Lettres gothiques: Paris, 1994.Edition et traduction de David Hult
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200148 accreditee
CONTEXTE: Douleur de la femme d’Esclados le Roux qui vient d’être tué par Yvain.
COTEXTE ET CITATION: Mais de duel faire estoit si fole
C’a poi qu’ele ne s’ochioit.

Mais elle s’était tellement laissée aller à sa douleur qu’elle avait bien failli se tuer.
NOTES: P. 120, v. 1150-1151 ; trad. p. 121.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion. Livre de poche, Lettres gothiques: Paris, 1994.Edition et traduction de David Hult
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200161 accreditee
CONTEXTE: L'Orgueilleuse de Logres explique à Gauvain que son agressivité à l’égard des chevaliers qu’elle rencontrait venait de sa douleur à cause de la mort de son ami tué par Guiromelant.
COTEXTE ET CITATION: Onques ne me prenoie garde
Cui j’alasse contralïant,
Ainz lo faisoie a escïant,
Por ce que trover en volsisse
Un si ireus que jou feïsse
A moi irier et corrocier
Por moi trestote depecier
Que pieça volsisse estre ocise.

Peu m’importait de savoir
qui je tourmentais,
je le faisais au contraire à dessein
dans l’espoir d’en trouver un
de si prompt à irriter que je réussirais
à provoquer sa fureur et sa colère
pour qu’il me mît en pièces,
car je voulais depuis longtemps être tuée.
NOTES: P. 618, v. 9792-9799 ; p. 619.
SOURCE: Anonyme, Orson de Beauvais. .
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200067 accreditee
CONTEXTE: La solution envisagée par Amadas pour mettre fin à ses jours à cause de son désespoir d’amour est d’aller encore une fois l’avouer à Ydoine. Fâchée, elle le fera battre par ses serviteurs et il est si faible qu’il mourra sous les coups.
COTEXTE ET CITATION: Se jou par ma rage m’ochi
Dont sai jou bien certes de fi
Que, quant m’ame ert du cors issue,
Finablement sera perdue.
Je meïsmes ne m’os ocirre,
Et mal m’est vivre a tel martire.
Mais or sai bien que je ferai.
Comment raisnavlement morrai.
Si je me tue à cause de cette passion qui m’a fait perdre la tête et que je ne peux dominer, alors je sais bien qu’assurément, quand mon âme aura quitté mon corps, elle sera irrémédiablement perdue. Je n’ose attenter moi-même à mes jours et pourtant c’est une douleur intolérable que de vivre un tel martyre. Mais je sais bien comment procéder et comment mourir de manière convenable. (30)
NOTES: P. 61-62, vv. 934-41. Voir aussi v. 727 où il exprime l’idée la première fois, au cours de son deuxième aveu à Ydoine et v. 1005, 1191, 2886, 4828, 4996, 5235, 5267, 5304, 6425.
SOURCE: Anonyme, Amadas et Ydoine. Champion, éd. John R. Reinhard: Paris, 1974.Les traductions sont celles de Jean-Claude Aubailly, Paris, Champion, 1986.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200079 accreditee
CONTEXTE: Après la visite d'adieu de Galeron et d'Ille qui retourne en Bretagne avec sa femme, Ganor laisse éclater sa douleur de l'avoir perdu.
COTEXTE ET CITATION: Mais je n'en sai a cui tencier
m'envers qui tençon commencier
por garison ne por merchi.
<citation>Ne puis morir, se ne m'ochi :citation>
mais Dix ne claime nule part
en celui qui se nie o s'art.

Mais moi, je ne sais contre qui lutter, avec qui engager le combat pour que la guérison me soit accordée. Et je ne puis mourir si je ne me tue : or Dieu rejette sans recours celui qui se noie ou se livre aux flammes.
NOTES: P. 182, v. 5233-5238 ; trad. p. 100.
SOURCE: Gautier d"Arras, Ille et Galeron. Paris: H.Champion, 1988.Edition Yves Lefèvre. Traduction Delclos et Quereuil, Paris, Champion, 1993
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200188 accreditee
CONTEXTE: Jehan qui avait été tiré du désespoir d’amour par la promesse de Blonde qu’elle serait son amie, vient d’apprendre qu’elle ne l’a faite que pour l’en guérir. Il rechute.
COTEXTE ET CITATION: Or n’i a plus fors que je voel
Morir, car de vivre me duel,
Car du tout sui en desespoir
Je n’ai mais de nul bien espoir.

Je ne souhaite désormais plus rien d’autre que la mort, je suis las de vivre, mon désespoir est trop grand, et rien ne peut plus me consoler.
NOTES: P. 52 ; trad. p. 43.
Voir. p. 93.
SOURCE: Philippe de Rémi, Jehan et Blonde. Champion: Paris, 1984.Edition Sylvie Lécuyer
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305345 accreditee
CONTEXTE: L’absence de son amie Claire alors que Julie se voit imposer par son père d’épouser M. de Wolmar, la plonge dans une grave crise émotionnelle. Claire tâche de la réconforter en rappelant St. Preux auprès d’elle.
COTEXTE ET CITATION: Je sentis dans ce cœur palpitant d’amour qu’il fallait être heureuse ou mourir, et quand la peur de succomber te fit bannir ton amant avec tant de larmes, je jugeai que bientôt tu ne serais plus, ou qu’il serait bientôt rappelé. Mais quel fut mon effroi quand je te vis dégoûtée de vivre et si près de la mort !
NOTES: T. I, P. 145. Nombreuses occurrences tout au long du texte de la tentation du suicide.
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
OCCURRENCE: 305346 accreditee
CONTEXTE: St. Preux est chassé par le Baron d’Étange qui refuse son mariage avec Julie à cause de la disparité sociale et parce qu’il l’a promise à M. de Wolmar. Malgré l’attachement de Milord Édouard pour lui et le soin dont il l’entoure, il sombre dans le désespoir.
COTEXTE ET CITATION: Meurs donc, jeune insensé : meurs, homme à la fois féroce et lâche : mais sache en mourant que tu laisses dans l’âme d’un honnête homme à qu tu fus cher, la douleur de n’avoir servi qu’un ingrat.
NOTES: T. I, p. 390. Voir aussi t. I, p. 403
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
OCCURRENCE: 305354 accreditee
CONTEXTE: Julie qui doit renoncer à St. Preux et qui se sent responsable à cause de sa passion pour lui, de la mort de sa mère avoue à son ami Claire avoir été tentée par la mort.
COTEXTE ET CITATION: Il est donc vrai, chère et cruelle amie, que tu me rappelles à la vie et à mes douleurs ? J’ai vu l’instant heureux où j’allais rejoindre la plus tendre des mères ; tes soins inhumains m’ont enchaînée pour la pleurer plus longtemps et quand le désir de la suivre m’arrache à la terre, le regret de te quitter m’y retient.
NOTES: T. I, p. 394
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
OCCURRENCE: 305355 accreditee
CONTEXTE: Au cours d’une promenade faite en l’absence de M. de Wolmar à MeillerieJulie et lui ont vécu des moments heureux, St. Preux est submergé pour un moment des projets par l’émotion et les tentations funestes qu’elle provoque.
COTEXTE ET CITATION: Bientôt je commençai de rouler dans mon esprit des projets funestes, et dans un transport dont je frémis en y pensant, je fus violemment tenté de la précipiter avec moi dans les flots, et d’y finir dans ses bras ma vie et mes longs tourments.
NOTES: T. II, p. 143
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
OCCURRENCE: 305479 accreditee
CONTEXTE: Croyant Blanchefleur morte, Floire a la forte tentation de se tuer pour aller la rejoindre au Champ Fleuri.
COTEXTE ET CITATION: Par foi, mais ne te proierai,
ains qu’il soit vespres m’ocirrai.
Des or mais haic jou ceste vie
quant j’ai perdu ma douce amie.
NOTES: P. 39, v. 7781-784.
SOURCE: Anonyme, Floire et Blanchefleur. Jean-Luc Leclanche, Champion: Paris, 1980.
CHERCHEUR/E: Jeay M.