Satorbase

SERVITEUR_AIDER_MAITRE
PHRASE:Un serviteur se rend complice de son maître.
OCCURRENCE: 103604 chantier
CONTEXTE: Dorante, neveu de M. Remy, se fait introduire chez la riche veuve Mme. Araminte, comme intendant. M. Remy pense que Dorante aime Marton (suivante d'Araminte). Ensuite, Dorante et son complice Dubois (son ex-valet) ont monté un plan de "fausses confidences" pour amener Araminte à aimer Dorante qui l'adore.
NOTES: [(Page & Acte & Scène) I, II] p. 26-28 Larousse
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Fausses Confidences (Les). [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Dezaly F., Weil M.
OCCURRENCE: 102762 accreditee
CONTEXTE: Le chat botté aide son maître à acquérir un titre et la fortune.
COTEXTE ET CITATION: [Le chat botté:] "Voilà, Sire, un Lapin de Garenne que Monsieur le Marquis de Carabas (c'était le nom qu'il lui prit en gré de donner a son Maître), m'a chargé de vous présenter de sa part. [...] le roi était étonné des grands biens de Monsieur le Marquis de Carabas."
NOTES: [(Page) 137-42] Livre de poche, 1990 pp.222, 224
SOURCE: Perrault (Charles), Chat Botté (Le). Histoires ou Contes du Temps p: Paris, 1697.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Dezaly F., Weil M.
OCCURRENCE: 102888 chantier
CONTEXTE: Afin de pouvoir observer le fiancé que lui destine son père Orgon et qu'elle ne connaît pas, Silvia change d'habit, de rôle et d'identité avec sa femme de chambre, Lisette. De son côté, Dorante, dans le même dessein, prend la livrée de son valet Arlequin.
NOTES: [(Page & Acte& Scène) 36, I, 2] Voir également:
Acte I, sc. III p. 37
Acte I, sc. VII, IX, p. 52-4, p.55-56
Acte II, sc. II, III, p.62, p. 64-66.
Voir également les topoi du travestissement.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Jeu de l. Classiques Larousse: Paris, 1991.Cette édition n\'est pas recommandée.
CHERCHEUR/E: Dezaly F., Weil M.
OCCURRENCE: 102870 accreditee
CONTEXTE: La servante prétend être amoureuse du châtelain de Couci pour détourner les soupçons.
COTEXTE ET CITATION: Sy luy diray pour verité que je suy amoureuse du chastellain et qu'il m'ayme parfaittement et luy deffenderay que pour morir ne le dye a personne vivant, et de ce suis bien asseuree que par luy ne par son rapport je n'aray anuy ne desplaisir.
NOTES: [(Page) P. 113. À inscrire dans la réappropriation que le roman fait du _Tristan_.
SOURCE: .
CHERCHEUR/E: Jeay M.