Satorbase

EMPRISONNER_FEMME
PHRASE:On emprisonne une femme.
OCCURRENCE: 103622 accreditee
CONTEXTE: Adélaïde est enfermée dans une tour.
COTEXTE ET CITATION: "Je partis pour un exil perpétuel".
"Ainsi s'écoulaient des jours malheureux dont rien n'adoucissait l'amertume et dont la mort seule semblait devoir finir le cours".
NOTES: [(Page) 31-42] Topique ancrée dans le réel mais révolte de l'épouse qui s'échappe avec sa fille et son premier et seul amant en Angleterre.
SOURCE: Keralid (Mlle), ou Mme Robert, Adelaïde ou Mémoires de la Marquise de M***. Neuchâtel, 1782.(Édition ajoutée par SatorBase.)
OCCURRENCE: 104482 accreditee
CONTEXTE: Misrie est emprisonnée au fond d'une caverne par un maître d'esclaves.
COTEXTE ET CITATION: Comme le jeune Turc avec son père, avait charge d'avoir soin de nous faire travailler, il ne lui fut pas difficile de m'enfermer dans cette caverne.
NOTES: [(Page& Partie) 251, IV]
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104644 accreditee
CONTEXTE: Frédelingue découvre par hasard qu'une femme est enfermée dans une grotte.
COTEXTE ET CITATION: Je vous appelle pour vous apprendre que je suis une infortunée, que Fermane retient dans ces lieux.
NOTES: [(Page& Partie) 276, V]
[C'est peut-être un topos différent, étant donné que la situation narrative est centrée autour de "découvrir" et non autour de "emprisonner'.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 102894 chantier
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: Il (un de nos parents) avait fait entrer ma soeur dans le beïram du Roi, où elle était au service d'une sultane.
NOTES: [(Page & Lettre) 140, 67]
SOURCE: Montesquieu, Lettres persanes (Les). Garnier: Paris, 1960.
CHERCHEUR/E: Weil M.
OCCURRENCE: 104480 accreditee
CONTEXTE: Misrie, déjà prisonnière d'un marchand Turc et de sa femme, est substituée à un esclave et livrée à un marchand.
COTEXTE ET CITATION: Comme il n'était point alors à sa maison, sa femme me substitua à la place d'un de ses esclaves qu'elle retint et me livra au Turc qui m'emmena avec els autres.
NOTES: [(Page& Partie) 250, IV] Progression dans la gravité de l'emprisonnement: d'esclave d'amour traitée en prisonnière, Misrie devient vraiment esclave.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104484 accreditee
CONTEXTE: Le lieu de l'enfermement est maintenant une hutte de sauvage, mais elle reste situee dans la forêt.
COTEXTE ET CITATION: "[Les sauvages] me conduisirent tous dans ne cabane qui était au milieu de la forêt."
NOTES: [(Page& Partie) 246, IV]
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 102668 accreditee
CONTEXTE: Mulei emprisonne simultanément La Renegate, femme de Zaïde, et Amet son beau-frère et complice.
COTEXTE ET CITATION: "La Renegate, femme de Zaïde, fut mise en une prison séparée".
NOTES: [(Partie & Page) 2, 729]
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Riou D.
OCCURRENCE: 104486 accreditee
CONTEXTE: Misrie est séquestrée par Guirlane qui veut la réunir à Merville dont elle est elle-même amoureuse (ses motifs ne sont pas clairs).
COTEXTE ET CITATION: "Je vous fis enfermer hier, Misrie, chargée de chaînes, dans les chambres destinées à la punition des esclaves."
"Je ne parus si cruelle, que pour augmenter le plaisir de votre surprise en vous rendant Merville."
NOTES: [(Page& Partie) 251, IV] Ici, l'emprisonnement est une ruse. La séquestration est tentation de violence et manipulation.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E: