Satorbase

ACCUSER_INNOCENT_DE_MEURTRE
PHRASE:Une personne est accusée d'un meurtre qu'il n'a pas commis, du moins pas délibérément.
OCCURRENCE: 306032 accreditee
CONTEXTE: Amaury accuse Huon d'avoir tué Charlot, le fils de Charlemagne.
COTEXTE ET CITATION: Si demandés le cuver Amaury,
Pour l’amour Dieu, qui ton filz t’ait ocy.
Je li demande, Charlemennë ait dit.
Dit Amaury : « Ja lou porés oiir :
Si damoisiaulz que je voy la seÿr,
Qui a sa couppe voit boire voustre vin,
Si m’aiist Dieu, ait voustre anffan ocis ».

Demandez à Amaury le gredin qui est le meurtrier de votre fils. Charlemagne interroge Amaury et l’autre répond : Je vais vous le dire. Ce jeune noble que je vois assis là, en train de boire de votre vin dans une coupe, Dieu m’en soit témoin, c’est lui qui a tué votre fils.
NOTES: Vers 1288-1294.
SOURCE: ANONYME, Huon de Bordeaux. Paris: Champion, 2003.Édition William W. Kibler et François Suard
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 102414 chantier
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: Sire, à présent je vous requiers en votre qualité de roi de me faire justice à propos de la reine, qui a tué mon frère par trahison; si elle veut le nier et refuser de reconnaître qu'elle s'est rendue coupable de déloyauté, je serais prêt à prouver le contraire contre le meilleur chevalier qu'elle voudra m'opposer.
NOTES: [(Page & Paragraphe) 123, 67] L'accusée est une reine, donc avantagée socialement.
SOURCE: Anonyme, Orson de Beauvais. Paris: Honoré Champion, 2002.Édition de Jean-Pierre Martin
CHERCHEUR/E: Michel B., Weil M.
OCCURRENCE: 305722 accreditee
CONTEXTE: Un savetier est faussement accusé d'un horrible meurtre commis ches ses voisins.
COTEXTE ET CITATION: Cette femme outrée de dépit le va publier à tout le monde et, croyant que son mari eut fait le meurtre aussi bien que le vol, l'en accuse comme l'auteur. Il est empoigné par le prévôt et trouvé saisi des meubles égarés. Personne ne doute que ce soit lui qui ait fait un si cruel assassinat.
NOTES: Page 74.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Trente nouvelles. Paris: Vrin, 1977.Il s\'agit d\'une sélection tirée de plusieurs recueils et présentée par René Favret.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305759 accreditee
CONTEXTE: Auschaire est accusé à tort d'avoir tué Eusébio, alors que la disparition de ce dernier est due au fait que le duc de Piedmont le détient secrètement en prison.
COTEXTE ET CITATION: Sur cette confession Auschaire fut condamné à avoir la tête tranchée, encore qu'il protestast en mourant qu'il estoit innocent du sang d'Eusebio.
NOTES: Page 108.
Correspond également au topos INNOCENT CONDAMNÉ À MORT.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305778 accreditee
CONTEXTE: Un maréchal-ferrand est accusé du meurtre d'une femme tuée par un voleur, parce qu'on a trouvé son marteau près du corps de la victime.
COTEXTE ET CITATION: Pris sur ceste legere conjecture, & jetté en prison, niant d'en avoir assommé ceste femme, (aussi en estoit-il innocent) il est appliqué à la question ordinaire & extraordinaire, où il ne confessa rien, la verité luy donnant assez de force pour surmonter les tourments.
NOTES: Page 331.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305779 accreditee
CONTEXTE: Un voleur a dérobé un gobelet d'argent lors d'une réception. De peur d'être pris, il met l'objet dans le sac d'un convive qui dormait et qui est accusé à tort.
COTEXTE ET CITATION: Il est mis entre les mains de la justice, qui ne pouvant tirer aucune confession volontaire d'un homme qui en effect n'estoit pas coupable, & qui ne sçavoit comme ce gobelet estoit venu en sa puissance, il fut appliqué à la gehenne, où la violence de la douleur tira de sa bouche tout ce que l'on voulut, & sur ceste confession il fut condamné à estre pendu.
NOTES: Page 341.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305785 accreditee
CONTEXTE: Durant un voyage commun, un jeune homme mieux nanti que son compagnon lui donne l'un de ses habits. Puis ce dernier revient dans leur ville natale.
COTEXTE ET CITATION: Revenu à Oppenhaim couvert des habits que son compagnon luy avoit donnez, les parents de l'absent s'allerent imaginer que cestuy-cy l'avoit tué, & sur ceste opinion le font saisir par la justice.
NOTES: Page 368.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305787 accreditee
CONTEXTE: On a retrouvé le cadavre d'une femme noyée. On accuse à tort un mari qui maltraitait sa femme d'avoir commis le meurtre, car cette épouse s'était enfuie.
COTEXTE ET CITATION: Le peuple aussi-tost creut que c'estoit la femme de ce meschant homme & qu'aprés l'avoir meurtrie il l'avoit jettee dans la riviere.
NOTES: Page 372.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305927 accreditee
CONTEXTE: Méliatir veut tuer Euriaut pour se venger car elle a résisté à sa tentative de viol. Dans la nuit, il va vers le lit qu'elle partage avec Ysmène, la fille du duc et il tue celle-ci par erreur. Il met le manche du couteau dans la main d’Euriaut, pensant qu’il s’agit d’Ysmène, puis il quitte la chambre. Au matin, on trouve Ysmène morte et Euriaut tenant le couteau. Elle est accusée du meurtre et le duc veut qu’elle soit jugée.
COTEXTE ET CITATION: Li dus l'a par le braç tiree,
Sa reube li a fait vestir,
Puis le baille Melïatir,
Puis li a dit : "Desloiaus fole,
Priés va que je ne vous afole,
Mais je ne voel sans jugement.
Molt avés ouvré malement,
Qui ma serour avés mourdrie."
NOTES: Page 162, vers 4064-4071.
SOURCE: Gerbert de Montreuil, Roman de la Violette. Paris: H.Champion, 1928.Edition Douglas Labaree Buffum
CHERCHEUR/E: Jeay M.