Satorbase

MALHEURS_DE_AMOUR_CAUSER_MORT
PHRASE:La mort d'une personne est provoquée par les malheurs de l'amour.
OCCURRENCE: 102352 accreditee
CONTEXTE: La présidente de Tourvel parle de sa mort assuréeMadame de Rosemonde), provoquée par la honte de l'amour qu'elle a accordé au Vicomte de Valmont, amour libertin qu'elle croyait pur et sincère.
COTEXTE ET CITATION: "Le voile est déchiré, Madame, sur lequel était peinte l'illusion de mon bonheur. La funeste vérité m'éclaire, et ne me laisse voir qu'une mort assurée et prochaine, dont la route m'est tracée entre la honte et le remords. Je la suivrais...je chérirai mes tourments s'ils abrègent mon existence".
NOTES: [(Page & Lettre) ?, CXVIII] p.454 Livre de poche, éd. B. Didier, 1989,no.354.
SOURCE: Laclos (Choderlos de), Liaisons dangereuses (Les). Paris: Gallimard (Pléiade), 1979.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Michel B., Weil M.
OCCURRENCE: TT102350 PROVISOIRE
CONTEXTE: "[...]J'en suis navrée, seigneur; sachez que l'heure de ma mort a sonné,
et c'est par la mort que mon coeur se défera de l'amour que j'ai pour vous".
[...]Sur ces mots la demoiselle s'éloigna; elle vint à son lit et s'y coucha. Elle ne devait
plus le quitter que morte, comme l'histoire le contera clairement[...]".
NOTES: [(Page & Paragraphe) 107, 57] L'amour n'est pas partagé par les deux jeunes gens, Lancelot étant épris d'une autre femme.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal. Lecoy/Champion: Paris, 1975.
CHERCHEUR/E: Michel B., Weil M.
OCCURRENCE: 102880 accreditee
CONTEXTE: Le châtelain de Couci implore la dame de Fayel et en appelle à sa pitié en la persuadant que la douleur d'amour va le conduire à la mort.
COTEXTE ET CITATION: Car tous les biens du monde sont en vous et quant plus en avés, tant suys je plus mat et angoisseux : je suys venus jusques au morir ; mon corps plus souffrir ne peult ne porter le mal que je sens pour vous.
NOTES: [(Page) P. 45. Topos de la douleur d'amour récurrent depuis les troubadours. Dans la poésie féminine, chez Christine de Pizan en particulier, la douleur mortelle se manifeste après et non avant l'accomplissement de la rencontre amoureuse.
Répété a maintes reprises dans la mise en prose du roman réalisée au XVe siècle: éd. Aimé Petit et François Suard, _Le Livre des amours du Chastellain de Coucy et de la dame de Fayel_, Presses Universitaires de Lille, 1994
p.41, 59, 71, 112.
SOURCE: .
CHERCHEUR/E: Jeay M.