Satorbase

RUSER_DEJOUER_VIOL
PHRASE:Une personne ruse pour éviter un viol.
OCCURRENCE: 102314 accreditee
CONTEXTE: Une batelière réussit à échapper à deux cordeliers qui essayaient de la violer. Elle les abandonne chacun sur un îlot et va chercher du secours à la ville
COTEXTE ET CITATION: "Elle leur dist: " que l'un après l'autre veulle prandre son plaisir de moy, car j'aurois trop de honte que tous deux me veissent ensemble. Regardez lequel me vouldra avoir le premier. " Ilz trouverent sa requeste très juste, et accorda le jeune que le plus vieil commenceroit. Et, en approchant d'une petite isle, elle dist au jeune: " Beau pere, dictes là vos oraisons jusques ad ce que j'aye mené vostre compaignon icy devant en une autre isle; et si, à son retour, il s'estonne de moy, nous le lerrons icy et nous en irons ensemble." Le jeune saulta dedans l'isle, actendant le retour de son compaignon, Lequel la bastelliere mena en une aultre. Et quant ilz furent au bort, faignant d'atacher son basteau à ung arbre, luy dist : " mon amy, regardez en quel lieu nous nous mectrons." Le beau pere entra en l'isle pour sercher l'endroict qui luy seroit plus à propos : mais, si tost qu'elle le veid à terre, donna ung coup de pied contre l'arbre et se retira avecq son basteau dedans la riviere, laissant ses deux bons peres aux desertz, ausquelz elle crya tant qu'elle peut : " actendez, messieurs, que l'ange de Dieu vous vienne consoler, car de moy n'aurez aujourd'huy chose qui vous puisse plaire." Ces deux pauvres religieux, congnoissans la tromperie, se misrent à genoulx sur le bord de l'eaue, la priant ne leur fere ceste honte."
NOTES: [(Page & nouv.) 36-38, 5] ARTFL 734-735
SOURCE: Navarre (Marguerite de), Heptaméron. Paris: Classiques Garnier, 1950.Édition de Michel François
CHERCHEUR/E: Baider F.
OCCURRENCE: 305868 accreditee
CONTEXTE: Le mari d’Agnès est un homme sans foi ni loi qui l’a livrée à deux compagnons pour qu’ils fassent d’elle leur plaisir. Elle s’organise par ruse pour mettre un des deux compagnons dans le lit à sa place.
COTEXTE ET CITATION: Elle rencontra une servante de la maison, qu’elle pria de dire à un homme qu’elle trouverait en tel lieu d’entrer en sa chambre (c’était celui qui en était sorti), qui s’alla aussitôt jeter dans le lit, où il se trouva entre les bras de son compagnon, tandis qu’Agnès se retira en lieu d’assurance.
NOTES: Page 193.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Trente nouvelles. Paris: Vrin, 1977.Il s\'agit d\'une sélection tirée de plusieurs recueils et présentée par René Favret.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305423 accreditee
CONTEXTE: Une servante est en train de tamiser de la farine et son patron essaie de la violer. Elle trouve un subterfuge pour déjouer cette tentative; elle lui demande de prendre le tamis et de tamiser pour lui pour que le silence n'éveille pas les soupons de sa femme. La servante va alors chercher sa patronne pour lui montrer le spectacle de son mari.
COTEXTE ET CITATION: La servante a demandé au maître de retirer ses housseaux (bottes) Et lorsqu'il les a à mi-jambes, elle s'enfuit jusquchez elle.
NOTES: P. 117-118.
SOURCE: Anonyme, Cent nouvelles nouvelles (Les). Droz, éd. Sweetser: Genève, 1966.
CHERCHEUR/E: Baider F.
OCCURRENCE: 305748 accreditee
CONTEXTE: Un familier de la maisonnée de Diomède et Juliane a pénétré dns la chambre et le lit de celle-ci. Sous prétexte de fermer la porte, elle sort et donne l'alarme.
COTEXTE ET CITATION: Elle, feignant de ne contredire point, mais de craindre que son mari ne survînt, si la porte n'était fermée, se lève pour l'aller fermer, cet homme enivré d'aise ne se doutant point de sa ruse, qui fut de passer dans la garde-robeétaient ses femmes et filles de chambre, qu'elle serra sur elle ; et de là elle donna l'alarme à la maison, où accourut Diomède avec tous ses domestiques.
NOTES: Page 221.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Trente nouvelles. Paris: Vrin, 1977.Il s\'agit d\'une sélection tirée de plusieurs recueils et présentée par René Favret.
CHERCHEUR/E: Jeay M.