Satorbase

RIDICULISER_(SE)_CHUTE_CHEVAL
PHRASE:Une personne se ridiculise en tombant de cheval.
OCCURRENCE: 102176 chantier
CONTEXTE: Julien Sorel ne sait pas monter à cheval, donc se rend ridicule parmi des aristocrates en montant, mais après un essai malheureux, il réussit par son énergie et son obstination à rester en selle et à se faire admirer de Norbert et de Mathilde de La Mole (cette dernière devient amoureuse de lui).
NOTES: [(Page) II,3] Survie et subversion du topos.
SOURCE: Stendhal, Rouge et le Noir (Le). [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 102170 accreditee
CONTEXTE: Description plaisante et parodique de Ragotin qui essaie de se tenir sur un cheval mal sanglé et trop grand pour lui.
COTEXTE ET CITATION: Après avoir évoqué à propos de Ragotin, "les deux parties de son corps qui étaient les plus charnues", Scarron évoque " les parties du derrière du citoyen du Parnasse"
NOTES: Chapitre 20, p. 181.
Puis description d'une scène identique dont le héros malheureux est le poète ridicule Roquebrune. Tonalité burlesque. A rapprocher par exemple de Diderot, Jacques le Fataliste, lorsque la femme portée en croupe par le chirurgien tombe cotillons par dessus tête.
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 102168 chantier
CONTEXTE: Une femme portée en croupe par un chirurgien tombe cotillon par dessus tête.
NOTES: Scène plaisante donnant lieu à l'évocation du "cul" de la femme.
SOURCE: Diderot (Denis), Jacques le Fataliste et son Maître. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 200225 accreditee
CONTEXTE: Et einsi com il aprochoient
Vers la forest, issir an voient
Le cheval Keu, sel reconurent,
Et virent que les regnes furent
Del frain ronpues anbedeus.
Li chevax venoit trestoz seus,
S'ot de sanc tainte l'estriviere.
COTEXTE ET CITATION: Le sénéchal Keu s'impose comme candidat pour triompher du chevalier qui tient en captivité des personnes de la cour. Son cheval revient de la rencontre tout seul.
NOTES: P. 60, v. 257-263.
SOURCE: CHRÉTIEN DE TROYES, Le chevalier de la charrette. Paris: Livre de Poche. Lettres gothiques, 1992.Édition et traduction Charles Méla
CHERCHEUR/E: Dutton, D.
OCCURRENCE: 200227 accreditee
CONTEXTE: Aucassin oublie ses rênes en pensant à Nicolette, tombe de cheval et se démet l'épaule.
COTEXTE ET CITATION: Pensa tant a Nicolete sa douce amie qu'il oublia ses resnes et quanques il dut faire. Et li cevax qui ot senti les esperons l'en porta par mi le presse, se se lance tres entre mi ses anemis.

Il pensait tellement à Nicolette, sa douce amie, qu'il en oubliait ses rênes et tout ce qu'il devait faire. Son cheval qui avait senti la piqûre des éperons, l'emporta au coeur de la mêlée au beau milieu de ses ennemis.
NOTES: P. 68.
SOURCE: Anonyme, Aucassin et Nicolette. Paris: Garnier-Flammarion, 1984.éd. J. Dufournet
CHERCHEUR/E: Dutton, D.
OCCURRENCE: 200226 accreditee
CONTEXTE: Le sénéchal Keu s'est vanté de pouvoir l'emporter sur le chevalier au Lion mais Keu se retrouve à terre, en face d'Arthur et de ses chevaliers, après avoir fait une chute. Il doit faire face aux rires et aux moqueries des spectateurs.
COTEXTE ET CITATION: Mesire Yvains cop si puissant
Li donna que de sor la celle
A fet Keus la tournebouele,
Et li hiaumes en terre fiert.

Monseigneur Yvain lui porta un coup si puissant que, depuis la selle, Keu fait la culbute et son heaume heurte le sol.
NOTES: Pp. 188-189, vv. 2256-2259.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion. Livre de poche, Lettres gothiques: Paris, 1994.Edition et traduction de David Hult
CHERCHEUR/E: Dutton, D.
OCCURRENCE: 200231 accreditee
CONTEXTE: Aucassin, en quête de Nicolette, la cherche dans la forêtelle s'est réfugiée et arrive à la hutte de feuilles qu'elle a construite.
COTEXTE ET CITATION: Il mist le pié fors de l'estrier por descendre, et li cevaus fu grans et haus ; il pensa tant a Nicolete se tresdouce amie qu'il caï si durement sor une piere que l'espaulle li vola hors du liu.
Il sortit le pied de l'étrier pour descendre, mais son cheval était grand et haut, et Aucassin pensait tant à Nicolette sa très douce amie, qu'il tomba lourdement sur une pierre au point de se démettre l'épaule.
NOTES: P. 118-119.
SOURCE: Anonyme, Aucassin et Nicolette. Paris: Garnier-Flammarion, 1984.éd. J. Dufournet
CHERCHEUR/E: Jeay M.