Satorbase

FEMME_DEMANDER_PROTECTION
PHRASE:Une femme prie un homme de la protéger des violences d'une ou plusieurs personnes.
OCCURRENCE: 102156 accreditee
CONTEXTE: Perselide/Ardélie raconte la suite de son histoire à Théocrite ; un inconnu (Tessandre) retrouve Ardélie sur le rivage après la tempête.
COTEXTE ET CITATION: Seigneur...j'ai besoin de secours de plus d'une maniere : Le naufrage que je viens de faire, et le moindre de mes malheurs ; et toutes impitoïables que sont les ondes, j'ai reçû moins d'outrage d'elles, que de cet homme que vous voïez...qui m'aïant arrachée d'une retraite où j'étois, se préparoit à me faire éprouver ce que la tyrannie et l'oppression ont de plus cruel, si le juste Ciel n'eût apporté un obstacle à ses desseins par la tempête dont vous voïez les effets.
NOTES: [(Page & Tome) 429, 1] Slatkine p.370
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Carmante. 1974, .
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: 102152 accreditee
CONTEXTE: Ayant reconnu Théocrite (qui fait le sacrifice noble et la donne à Timoléon), Ardélie le prie de la conduire ailleurs.
COTEXTE ET CITATION: Hâtez-vous de m'arracher à la violence du Roi d'Argos, et à celle d'Hermocrate.
NOTES: [(Page & Tome) 398, 1] Slatkine p.363
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Carmante. 1974, .
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: 102154 accreditee
CONTEXTE: Chez le baron de Roste, Sylvie, toujours déguisée en le frère d'Angélique, est contrainte de se cacher à cause de l'arrivée par hasard du Marquis flamand qui était aussi amoureux d'elle. Sylvie et Angélique se confient à leur Valet.
COTEXTE ET CITATION: Il sçavoit comme nous-mêmes, que j'étois une femme et que je me sauvois de la violence de Dom Pedre.
NOTES: [(Page) 363]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: 202660 accreditee
CONTEXTE: Après la tentative de viol de M. de Molière, que Sylvie a blessé d'un coup de pistolet, elle s'adresse à M. de Birague.
COTEXTE ET CITATION: Je lui dis, sans m'amuser à l'éclaircir d'aucunes choses, que je le connoissois pour un brave Gentilhomme, que j'avois des secrets d'importance à luy dire....moy prenant ce temps-là pour dire à ce Gentilhomme que c'estoit moy qui avoit fait le coup, <citation>je le supliay de me conduire en quelque lieu de seureté.citation>
NOTES: 18
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. .
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.