Satorbase

OFFRIR_ANNEAU_TÉMOIGNER_AMOUR
PHRASE:Un personnage offre un anneau à un autre pour marquer son amitié ou son amour.
OCCURRENCE: 305957 accreditee
CONTEXTE: Elissent a dû épouser le roi bien qu'elle aime Girart et que ce dernier l'aime en retour : elle lui donne son anneau en gage d’amour pur et éternel.
COTEXTE ET CITATION: Que doin per ist anel au duc m’amor ;
E doins li de mon oscle l’aurieflor,
Que plus l’aim ke mon paire ne mon seinor.

Par cet anneau, je donne mon amour au duc, et je lui donne la fleur de mon douaire, car je l’aime plus que mon père et que mon mari.
NOTES: Page 82-83, v. 584-86.
SOURCE: Anonyme, Girart de Roussillon. Paris: Livre de poche, Lettres gothiques, 1993.Édition de W.M. Hackett (1953-55) Traduction de Micheline de Combarieu du Grès et Gérard Guiran.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305982 accreditee
CONTEXTE: Énéas envoie à Lavine un anneau en gage d’amour, ce qui la rassure sur les sentiments qu’il ressent pour elle.
COTEXTE ET CITATION: Si sache la belle Lavine
qu’avuec cest anel li envoie
m’amor, qu’elle a le cuer de moy.
Que la belle Lavine sache qu'avec cet anneau, je lui envoie mon amour, et qu'elle possède mon coeur.
NOTES: P. 604, v. 10112-14.
SOURCE: Anonyme, Roman d Énéas. Paris: Lettres Gothiques, 1997.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 102866 accreditee
CONTEXTE: Malgré son refus des sollicitations du châtelain de Couci, la dame de Fayel lui octroie un don symbolique : anneau, ruban.
COTEXTE ET CITATION: Cghastellain, ce que je vous ay promis, je le vous tenray.
NOTES: [(Page) P. 54. Ambiguïté du geste : cet octroi est normalement préliminaire à l'ultérieur don de soi, éventualité que la dame de Fayel rejette catégoriquement.
Mise en prose p. 48
SOURCE: .
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 101440 accreditee
CONTEXTE: Yseut donne son anneau à Tristan qui se sépare d'elle.
COTEXTE ET CITATION: Nos cors partir ore convient,
Mais l'amor ne partira nient,
Nequedent cest anel pernés :
Por m'amor, amis, le gardés.
il nous faut à présent séparer nos corps mais nous ne nous séparerons pas de notre amour. Prenez cet anneau et gardez-le, mon ami, pour l'amour de moi.
NOTES: [(Page & Vers) pp. 340-341, vv. 50-53.
SOURCE: Thomas, Roman de Tristan. Paris: Le livre de poche, 1989.no. 4521
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305438 accreditee
CONTEXTE: L’évanouissement d’Amadas à la réaction de colère d’Ydoine lorsqu’il vient lui faire part de son intention de mourir, déclanche une réaction émotive chez celle-ci qui tombe amoureuse de lui. Elle prend donc l’initiative d’échanger leurs anneaux pour engager leur fidélité.
COTEXTE ET CITATION: Un anel oste de son doi,
Ou sien li mist et dist : “Amis,
Par cest anel d’or vous saisis
De m’amour tous jors loiaument.”
A tant le baise doucement
Et du sien doit un anel prist,
Letré, qu’en son mal faire fist.
De leur deus nons entreposés
Estoit li anelés letrés.

Elle enleva un anneau de son doigt et le passa au sien en lui disant : “Ami, par cet anneau d’or je vous engage à jamais mon amour fidèle”. Puis elle l’embrassa tendrement et prit à son doigt un anneau gravé qu’il avait fait faire pendant sa maladie. L’anneau portait gravé leur deux noms entrelacés.
NOTES: P. 77, 1262-1270 ; trad. p. 33.
SOURCE: Anonyme, Amadas et Ydoine. Champion, éd. John R. Reinhard: Paris, 1974.Les traductions sont celles de Jean-Claude Aubailly, Paris, Champion, 1986.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305660 accreditee
CONTEXTE: Le père d'Yder a donné la moitié d'un anneau à son amie avant de partir à l'aventure. Elle est la mère d'Yder.
COTEXTE ET CITATION: […] D’un anel dona la moitié
«A ma mere, e ele pus a moi;
«E il en porta l’autre od soi,
[…]
«La en laissai l’une a m’amie
«De dous moitiez de la partie;
«Jo gard mult pres de moi la moie,
«N’est gueres jor, que jo ne la voie

«Il donna la moitié d’un anneau à ma mère, qu’elle me passa, et il emporta l’autre moitié avec lui.»[…]« Des deux moitiés, j’en laissai une à mon amie; je garde la mienne tout près de moi. Je la regarde pratiquement tous les jours
NOTES: P. 178, vers 4806-4811.
SOURCE: ANONYME, Roman d" Yder. Cambridge: D.S. Brewer, 1983.Ed. et trad. Alison Adams
CHERCHEUR/E: Denis, Françoise