Satorbase

RIRE_DE_PROVINCIAL
PHRASE:Un provincial est ridiculisé.
OCCURRENCE: 101298 accreditee
CONTEXTE: Le narrateur ridiculise les provinciaux et leur empressement auprès des comédiennes - en l'occurrence ici Angélique- qui les repoussent.
COTEXTE ET CITATION: Les mains d`Angélique étaient quelquefois serrées et baisées, car les provinciaux sont fort endémenés et patineurs; mais un coup de pied dans l`os des jambes, un soufflet ou un coup de vent (...) la délivraient bientot de ces galants à outrance.
NOTES: [(Partie & Page) 1, chap 8, 84] p 24 dans Classiques Garnier. Note : patineur = sont des gens qui avaient la facheuse habitude en parlant aux femmes de leur prendre les mains et de les caresser. Gilles Ménage, poète, grammairien et philologue, comptait au nombre de ces importuns.
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Baider F.
OCCURRENCE: 101310 accreditee
CONTEXTE: Pantagruel rencontre un Limousin.
COTEXTE ET CITATION: Seigneur sans doute ce galant veut contrefaire la langue des Parisiens, mais il ne fait que ecorcher le latin et cuide ainsi Pindariser, et lui semble bien qu'il est quelque grand orateur en Francais, parce qu'il dédaigne l'usance commun de parler.
NOTES: [(Page) 139, chap VI] dans Livre de Poche, édition Defaux no 700, 1994
Christine de Buzon rappelle la dernière phrase du chapitre : "Il faut éviter les mots épaves en pareille diligence que les patrons des navires évitent les rochers en mer."
SOURCE: Rabelais, Pantagruel Roy des Dipsodes. 1533.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 101296 accreditee
CONTEXTE: Mademoiselle de l'Etoile est décrite comme entichée de provinciaux, l`auteur se moque de ces derniers.
COTEXTE ET CITATION: Revenons à mademoiselle de l'Etoile, obsédée de provinciaux, la plus incommode nation du monde, tous grands parleurs, quelques-uns très impertinents, et entre lesquels il s`en trouvait de nouvellement sortis du collège.
NOTES: [(Partie & Page) I, chap 8, 85] page 25 dans Classiques Garnier.
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Barjon B., Weil M.
OCCURRENCE: SB202692 ACCREDITEE
CONTEXTE: ...Par une manie assez ordinaire aux jeunes personnes, qui ont goûté l'air des gens du grand monde, <citation>nous avions contracté une certaine haine pour les gens de Province, qui nous les faisoit regarder comme des Barbarescitation>.
COTEXTE ET CITATION: Cyparisse et sa tante vivent loin de la cour et se moquent des provinciaux.
NOTES: Slatkine Reprints, 1971. Carmente 1,289/105
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Oeuvres complètes de Mme de Villedieu. Oeuvres,Compagnie des Libraires: Paris, 1720-21..(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: SB202694 ACCREDITEE
CONTEXTE: Je ne hai point leurs personnes, repartis-je, mais <citation>pour leur manieres, je croi qu'il n'y a point d'homme de bon sens qui puisse me condamner à les admirercitation>. Quoi? poursuivois-je avec impetuosité, pourrois-je trouver des charmes dans cette circonspection perpetuelle, qui leur fait étudier jusques à leurs éternuëmens, et qui les tenant en garde sur toutes leurs actions, fait que par la peur de faire une sottise, ils demeurent dans une contrainte qui est en soi la plus grande sottise qu'ils puissent faire?
COTEXTE ET CITATION: Lors de la première visite de Licoris à Cyparisse, Timante, le gentilhomme qui l'accompagne entreprend la défense des provinciaux. C'est Cyparisse qui parle.
NOTES: Slatkine Reprints, 1971. Carmente 1,290-91/109-110
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Oeuvres complètes de Mme de Villedieu. Oeuvres,Compagnie des Libraires: Paris, 1720-21..(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: SB202693 ACCREDITEE
CONTEXTE: ...<citation>Nous nous mîmes à railler des Provinciauxcitation>, lui et moi, comme si nous nous fuissions connus depuis plusieurs années.
COTEXTE ET CITATION: Il s'agit de la première visite de Licoris à Cyparisse
NOTES: Slatkine Reprints, 1971. Carmente 1,290/109
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Oeuvres complètes de Mme de Villedieu. Oeuvres,Compagnie des Libraires: Paris, 1720-21..(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: SB202696 ACCREDITEE
CONTEXTE: Je l'avouë...et aussi quand j'aurai à donner un Chef à quelque Republique, je pourrai peut-être le prendre dans une Province. <citation>Mais quand je n'en aurai besoin, que pour le divertissement de la conversation, et pour la liaison d'une societé agreable, vous tourverez bon, s'il vous plaît, que les Provinciaux soient les derniers de tous les gens du monde, sur qui je jette les yeuxcitation>.
COTEXTE ET CITATION: Lors de la première visite de Licoris à Cyparisse, il y a une conversation sur les qualités et les défauts des provinciaux. C'est Cyparisse qui parle.
NOTES: Slatkine Reprints, 1971. Carmente 1,290/110-111
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Oeuvres complètes de Mme de Villedieu. Oeuvres,Compagnie des Libraires: Paris, 1720-21..(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: SB202695 ACCREDITEE
CONTEXTE: Mais, Madame, reprit Timante, toutes ces qualitez dont vous parlez, sont des qualitez étrangeres, que le seul usage autorise, et qui ne font point l'essentiel d'un honnête homme. Mais dans le fond, la vertu est de tout païs, et <citation>s'il manque aux gens de province ce certain air du monde, que la Cour seule peut donner; c'est un charme qui ne consiste que dans l'imagination, et qui n'a rien de commun avec les qualitez qui servent de fondement à l'estime solidecitation>.
COTEXTE ET CITATION: Timante qui avait accompagné Licoris chez Cyparisse répond aux critiques que celle-ci fait des provinciaux.
NOTES: Slatkine Reprints, 1971. Carmente 1,291/110
ANNOTATION: ACCREDITATION
SOURCE: Retif de la Bretonne, Le paysan parvenu. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.