Satorbase

HOMME-LOUP_REVELER_NATURE
PHRASE:L'homme-loup confie le secret de sa double nature à sa/une femme, qui le trahit.
OCCURRENCE: 101252 accreditee
CONTEXTE: Pour satisfaire sa jeune femme qui veut absolument manger d'un cerf qu'il lui a montré, Mélion lui revèle le secret qui le transforme en loup (se mettre tout nu, toucher sa tête de la pierre blanche de son anneau). Après transformation, il est capable de tuer le cerf, mais sa femme l'abandonne et s'en va avec son écuyer.
COTEXTE ET CITATION: De la blance me toucerés
e sor mon chief le meterés,
qant jo serai despoilliés nus,
leus devenrai, grans e corsus
Por vostre amor le cerf prendrai
e del lart vos aporterai.
NOTES: [(Page&Vers) P. 302, vv. 161-166.
Vous me toucherez de la pierre blanche, en la mettant sur ma tête, lorsque je serai dévêtu et nu, et je deviendrai un loup grand et robuste! Pour l'amour de vous, je prendrai le cerf et vous apporterai de la viande (Traduction: Danielle Régnier-Bolher: Le Coeur mangé. Récits érotiques et courtois des 12e et 13e siècles. Paris: Stock/Moyen Age, 1994, p. 138-9).
SOURCE: Anonyme, Lai de Mélion (Le). O'Hara Tobin /Droz: Genève, 1976.
CHERCHEUR/E: , Dubost F.
OCCURRENCE: 101250 accreditee
CONTEXTE: Une femme, soupconneuse des longues absences de son mari, force celui-ci à lui révéler sa vraie nature de loup-garou. En apprenant qu'il restait nu pendant les jours et les nuits de sa transformation, sa femme lui demande où il laisse ses vêtements pendant ce temps. Lui, sachant que sans ses vêtements il resterait loup-garou pour toujours, ne veut pas divulguer la cachette. Mais accusé de douter de l'amour et de la foi de sa femme, il finit par lui révéler le secret. Elle engage l'aide d'un soupirant avec une promesse d'amour enfin partagé. Le prétendant va à l'endroitsont cachés les vêtements et les apporte à la dame. Celle-ci épouse son complice, une fois qu'on cesse de chercher le premier époux, apparemment disparu du pays sans laisser de traces.
COTEXTE ET CITATION: Tant le blandi e losenja
Que s'aventure li cunta;
nule chose ne li cela.
"Dame, jeo devienc bisclavret.
En cele grant forest me met
al plus espès de la gualdine,
s'i vif de preie e de ravine.
NOTES: [(Page&Vers) Pp. 118-120, vv. 60-66] [Elle] le flatta et le cajola si bien
qu'il finit par lui raconter son aventure
sans rien lui cacher:
-"Dame, je deviens loup-garou;
Je m'enfonce dans cette grande forêt,
au plus profond du bois,
et j'y vis de proies et de rapines."
Traduction Laurence Harf-Lancner. Lais de Marie de France. Paris: Lettres Gothiques, 1990, p. 119-121.
SOURCE: Marie de France, Bisclavret. Paris: Lettres gothiques, 1990.Édition de Karl Warnke, traduction de Laurence Harf-Lancner. Ce lai et sa traduction vont des pages 116-133.
CHERCHEUR/E: , Dubost F.