Satorbase

NOBLESSE_CACHÉE_HOMME_PARAÎTRE
PHRASE:La noblesse d'un homme est perçue malgré une apparence pauvre et humble.
OCCURRENCE: 100778 accreditee
CONTEXTE: Le personnage remarqué est gentilhomme, malgré ses habits pauvres.
COTEXTE ET CITATION: La pauvreté de leur habit ne lui cacha point la riche mine du plus jeune.
NOTES: [(Partie & Page) I, XXII, 187]
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 101118 chantier
CONTEXTE: La noblesse de monsieur d'Orville apparaît malgré sa (relative) pauvreté et sa maladie.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Vie de Marianne (La) ou les aventures de Madame la Comtesse. Paris: Garnier-Flammarion, 1978.Voir aussi l\'édition de Paris, Prault, 1731.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 100776 accreditee
CONTEXTE: La noblesse de Destin ne sera pas prouvée mais elle est toujours insinuée.
COTEXTE ET CITATION: Un jeune homme aussi pauvre d'habit que riche de mine, marchait à côté de la charrette. (...) Un vieillard vêtu plus régulièrement, quoique très mal, marchait à côté de lui. (...) Un lieutenant de prévôt, entre autres, nommé La Rappinière, les vint accoster et leur demanda avec une autorité de magistrat quelles gens ils étaient. Le jeune home dont je vous viens de parler prit la parole et (...) lui dit qu'ils étaient Français de naissance, comédiens de profession; que son nom de théâtre était Le Destin, celui de son vieil camarade, La Rancune, et celui de la demoiselle qui était juchée comme une poule au haut de leur bagage, La Caverne.
NOTES: [(Partie & Page) P.1, Ch. 1, 65-66]
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P.
OCCURRENCE: 306042 accreditee
CONTEXTE: L'émir Yvorin demande à Huon qui il est, car à sa prestance, il soupçonne une ruse de sa part.
COTEXTE ET CITATION: Vaissalz, dit il, de quel terre es tu neis ?
C’est grant dapmaige : t’es si biaulz baicheller,
Muel[z] affieroie a ung chaistialz garder
Que ne feroie a servir mennestrez.

Homme, quelle est ta patrie ? Quel dommage ! Tu es un si beau jeune homme que tu serait mieux employé à garder une place forte qu’à servir un ménestrel.
NOTES: Vers 7698-7701.
SOURCE: ANONYME, Huon de Bordeaux. Paris: Champion, 2003.Édition William W. Kibler et François Suard
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 104706 proposee
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: Il fut étonné de la bonne mine de cet inconnu, comme cet inconnu l'avait été de la sienne; il lui trouva quelque chose de noble et de grand.
NOTES: [(Partie & Page) 38]
SOURCE: Barbin (Claude): Paris, 1670.1.Parue sous le nom de Segrais en même temps qu\'un Traité de l\'Origine des Romans, par Monsieur Huet,en 1670 (fin 1667 d\'après Niderst (p. xx de l\'édition de référence no.1)); collaboration de La Rochefoucauld et de Segrais + Huet, pour les corrections. 2. Première partie: privilège de 7 ans à Segrais, le 8 octobre 1669 et cédé par lui à Barbin (pour Zayde seulement); achevé d\'imprimer le 20 novembre 1669.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 200154 accreditee
CONTEXTE: Constatant l’ignorance de Perceval, un gentilhomme entreprend de lui enseigner le maniement des armes, pour lequel le jeune homme se montre doué.
COTEXTE ET CITATION: Et cil comança a porter
Si a droit la lence et l’escu
Con s’il aüst toz jorz vescu
En tornoiemanz et en guerres,
Et alé par totes les terres
Querrant bataille et aventure,
Car il li venoit de Nature.

Et lui, dès le début se montra
Si adroit dans le port de la lance et de l’écu
qu’on l’eût dit homme à avoir passé sa vie entière
dans les tournois et dans les guerres
et dans l’errance par toutes les terres
en quête de batailles et d’aventures.
Car tout cela lui venait de sa nature. (121)
NOTES: P. 120, vv. 1424-1430.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal. Paris: Lettres Gothiques, 1990.Edition et trad. Charles Méla
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200066 accreditee
CONTEXTE: Amadas séjourne chez son hôte bourgeois pendant qu’Ydoine est en pélerinage, lorsqu’un messager arrive pour annoncer la tenue d’un tournois.
COTEXTE ET CITATION: Si tost com Amadas le voit,
A son atour bien aperçoit
Et as letres qu’il voit porter
Qu’il est de court et a l’aler. [...]
Li vallés fu preus et cortois :
Bien voit que il n’est pas borjois,
Ains set bien qu’il est chevaliers.

Dès qu’Amadas l’a vu, il s’est tout de suite rendu compte à sa tenue et aux messages qu’il lui voit porter qu’il appartient à une cour et qu’il est en mission. [...] Le jeune homme était noble et courtois ; il voit bien qu’Amadas n’est pas un bourgeois et comprend fort bien qu’il est chevalier.
NOTES: P. 166, vv. 4059-4073
SOURCE: Anonyme, Amadas et Ydoine. Champion, éd. John R. Reinhard: Paris, 1974.Les traductions sont celles de Jean-Claude Aubailly, Paris, Champion, 1986.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200059 accreditee
CONTEXTE: L'impératrice a le coup de foudre pour le jongleur Paridés dont la beauté et le talent révèlent la noblesse de son origine.
COTEXTE ET CITATION: Paridés est de grant vaillance
et bien pert a se contenance
qu'il est de rice liu issus.
NOTES: P. 107, vv. 3479-81
Origine noble qui permettra le mariage entre eux lorsque l'empereur trompé la répudiera.
SOURCE: Gautier d"Arras, Eracle. Paris: H. Champion, 1976.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305482 accreditee
CONTEXTE: L’hôtesse de Floire se rend bien compte, à son apparence et à son comportement, qu’il n’est pas le marchand qu’il prétend être.
COTEXTE ET CITATION: Sire, fait-ele, avés veü
com cius enfes s’a contenu ?
Son mangier laist por le penser,
sovent le voi molt souspirer.
Par mon cief, n’est par marceans,
gentix hom est, el va querans.
NOTES: P. 51, v. 1283-1288.
SOURCE: Anonyme, Floire et Blanchefleur. Jean-Luc Leclanche, Champion: Paris, 1980.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305505 accreditee
CONTEXTE: L’hôte d’Ipomédon constate immédiatement la noble origine du jeune homme.
COTEXTE ET CITATION: Li ostes, ki cist sur son deis,
Regarda l’enfant en visage :
Assez parust de haut parage.
NOTES: P. 6, v. 333-335.
SOURCE: Hue de Rotelande, Ipomedon. Slatkine: Genève, 1975.Réimpression de l'édition de E. Kölbing, Breslau, 1889
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305534 accreditee
CONTEXTE: L'empereur Rome ramène à la cour l'enfant trouvé dans la forêt et élevé par un couple de vachers. Il s'agit de Guillaume, le fils du roi des Pouilles. Une fois revêtu de vêtements raffinés, sa noblesse est visible.
COTEXTE ET CITATION: Je cuit par le baron saint Pere
Qu’il est de molt tres hautes gens,
Car molt par est et biax et gens,
De cors, de vis et de faiture.
NOTES: P. 59, v. 692-695.
SOURCE: Anonyme, Guillaume de Palerne. Genève: Droz, 1990.Édition Alexandre Micha
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305684 accreditee
CONTEXTE: Milon et son gouverneur Guinemant, en fuite déguisés en pèlerins, sont hébergés chez un bourgeois de la ville de Vierzon en se faisant passer pour père et fils. Milon ne peut cacher sa noblesse, ce qui éveille la méfiance de leur hôte qui fait part de ses soupçons à sa femme.
COTEXTE ET CITATION: "Dame, dit li prevoz, escoutez que je di :
Veez vous cel valet que ci a cler le vix ?
Bien samble jantil home que de bon leu issi,
Fil a conte ou a duc, ou a .I. haut marchis ;
Onques icil villars qui l'a amenei ci
Ne li apartint onques, par foi le vous afi."
NOTES: Page 96, v. 907-912.
À leur retour en France, le roi devine leur noblesse sous leur habit de pèlerins (p. 160).
SOURCE: Anonyme, Orson de Beauvais. Paris: Honoré Champion, 2002.Édition de Jean-Pierre Martin
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 200155 accreditee
CONTEXTE: En ne s’engageant pas dans le tournoi, Gauvain ne se comporte pas en chevalier aux yeux des autres qui le prennent pour un marchand déguisé en chevalier.
COTEXTE ET CITATION: Ja cil ne l’ossera desfandre
Qui l’a amené en la vile,
Il sert de molt malveise guile,
Escuz et lances fait porter
Et chevax an destre mener
Et ensin les costumes amble
Por ce que chevalier resamble.
Il se fait franc en ceste guise
Quant il vet an marcheandise.

Jamais n’osera prendre sa défense
celui qui l’a conduit dans la ville,
car il use d’une indigne tromperie,
en faisant transporter des écus et des lances
et mener des chevaux par la bride.
Il fraude ainsi les impôts coutumiers,
en ressemblant à un chevalier.
De cette manière il se fait exempt de taxe,
alors qu’il va vendre sa marchandise. (p. 371)
NOTES: P.370, vv. 5148-5156
Inversion du topos du chevalier déguisé en marchand et dont la noblesse est apparente malgré le travestissement.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal. Paris: Lettres Gothiques, 1990.Edition et trad. Charles Méla
CHERCHEUR/E: Jeay M.