Satorbase

EPOUX_AVOUER_INFIDELITE
PHRASE:Un des deux partenaires avoue à l'autre le fait qu'il ou elle aime une autre personne.
OCCURRENCE: 100772 accreditee
CONTEXTE: Amoureuse d'Olsingham et aimée de lui, Mlle d'Hennebury épouse le Duc d'Estramène, mariage que ni l'un ni l'autre ne désire mais que la mère du Duc tenait à faire faire. Le Duc a honte de ne pouvoir aimer son épouse de façon convenable, les deux sont malheureux ensemble et ils en viennent à des explications. Elle lui avoue qu'elle aime Olsingham. Le Duc reçoit l'aveu avec gratitude. L'effet immédiat de cet aveu sera le départ en voyage du Duc, sa rencontre avec Olsingham qui apprend de lui la vérité des sentiments de la Duchesse, et la mort d'Olsingham. La fin verra la naissance d'un estime réciproque entre les époux.
COTEXTE ET CITATION: La Duchesse "... aima mieux prendre le party de la confiance. <CITATION>Elle crût que
quand elle auroit expliqué à son Mary l'engagementelle avoit été avec
le Du d'Olsingham, & les raisons qui l'en avoient retirée, il la trouveroit
moins criminelleCITATION>". (...Le Duc, loin de lui faire des reproches, s'écrie)
"Estes-vous le Coupable? C'est à moy à ne paroistre devant vous qu'avec des
marques de honte & de repentir."
NOTES: [(Page) 22-23 tome 2] Edition Bulzoni (Giorgetto Giorgi), tome 2 p. 115.
SOURCE: Du Plaisir, Duchesse d. Chez C. Blageart: Paris, 1682.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 305362 accreditee
CONTEXTE: Julie avoue à M. de Wolmar les sentiments qui la lient à St. Preux.
COTEXTE ET CITATION: Tu sais avec quelle indulgence M. de Wolmar reçut l’aveu tardif que ce retour imprévu me força de lui faire. Tu vis avec quelle douceur il sut essuyer mes pleurs et dissiper ma honte.
NOTES: T. II, p. 42. Il ne s’agit pas d’infidélité physique, mais d’une ambiguïté certaine au plan des sentiments.
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet