Satorbase

SAUVER_DES_BETES
PHRASE:Un personnage est sauvé des bêtes sauvages.
OCCURRENCE: 101728 accreditee
CONTEXTE: Caritée est dans un chariot.
COTEXTE ET CITATION: Un jeune toreau qui ayant inopinement receu dans ses yeux l'esclat des casaques rouges dont les Pages estoient vestus, s'esfaroucha avec tant de furie qu'il alla porter la pointe d'une de ses cornes contre le flanc d'un Cheval du charriot, dequoy to quatre furent tellement effrayez qu'ils se cabrerent tous a la fois & se debattirent avec tant de force, que malgre l'industrie du Nain, le charriot se tourna et versa sa charge au milieu du chemin. Les Dames voyans leur Maitresse par terre s'escrierent si haut que Liriandre se tourna a leur voix & vist Caritee estendue sur la poussiere sans avoir la force de se relever, parce que de la frayeur de la cheute & du coup qu'elle avait pris, elle s'estoit esvanouye. La pitie et la courtoisie que ce Prince a tousiours tesmoignee a l'endroit des Dames le fist promptement descendre & prendre Caritée antre les bras.
NOTES: [(Page & Chapitre) 463, 3 'Thalie']
SOURCE: Caseneuve (Pierre de), Caritée (La) ou la Cyprienne amoureuse. D. & P. Bosc: Toulouse, 1621.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: , Weil M.
OCCURRENCE: 100708 chantier
CONTEXTE: Antigone est sauvée d'un crocodile par Pyrrhus.
NOTES: [(Page) tome1, p. 312]
SOURCE: Le Vayer de Boutigny, Mithridate. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Weil M.
OCCURRENCE: 100688 chantier
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: On était à l'entrée de l'hiver, et nous nous promenions un jour, ma mère et moi, le long d'une forêt avec ces deux messieurs; je m'étais un peu écartée, je ne sais pour quelle bagatelle à laquelle je m'amusais dans cette compagne, quand un loup furieux, sorti de la forêt, vint à moi en me poursuivant. Jugez de ma frayeur; je me sauvai vers ma compagnie en jetant de hauts cris. Ma mère, épouvantée, voulut se sauver aussi, et tomba de précipitation; le bourgeois s'enfuit, quoiqu'il eût une épée à son côté. Le gentilhomme seul, tirant la sienne, resta, accourut à moi, fit face au loup et l'attaqua dans le moment qu'il allait se jeter sur moi et me dévorer. Il le tua, non sans courir risque de la vie, car il fut blessé en plusieurs endroits, et même renversé par le loup, avec qui il se roula longtemps sur la terre sans quitter son épée, dont enfin il acheva ce furieux animal.
NOTES: [(Page) 214]
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Paysan parvenu (Le) ou les Mémoires de M***. Garnier/Deloffre: Paris, 1969.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 100712 chantier
CONTEXTE: Célinte est sauvée d'un "effroyable serpent" par son amie Clarinte. Elle avait souhaité mourir.
NOTES: Ed. Nizet, pp.126-8
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Anaxandre, nouvelle. Jean Ribou: Paris, 1667.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Toczyski S., Weil M.
OCCURRENCE: 100700 accreditee
CONTEXTE: C'est le marquis de Calis qui parle.
COTEXTE ET CITATION: "<CITATION>Je la (princesse Moraysele) suivis un jour a une chasse, ou je fus assez heureux pour la garantir d'un Sanglier, qui ayant force les toiles, venoit plein de rage droit au lieu ou la Princesse s'etoit rangeeCITATION>".
NOTES: [(Page& Tome) 463] Compagnie des Libraires p. 463
Slatkine p.523, vol. 1.
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Galanteries grenadines (Les). Compagnie des Libraires: Paris, 1720-1.
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 100694 accreditee
CONTEXTE: Histoire de Dom Pedre de la Mera et de la Dona Isabelle de Panaroche.
COTEXTE ET CITATION: "Don Alphonse, poursuivit Dom Pedre, voulut regaler sa tante et sa soeur d'une de ces pesches, ils y allerent accompagnes du Marquis. <CITATION>On prit une tres-grande quantite de ces poissons ; ils etoient prodigieusement gros, et il y en eut quelques-uns qui ayant rompu les filets, se jetterent inopinement dans une petite barque ou etoient les Dames, et les mirent en grand danger d'etre noyees. Le Marquis se jeta a la nage pour les secourir, et ce dessein reussit.CITATION>"
*Les poissons sont des thons.
NOTES: [(Page) 510-11] Voir Slatkine tome 2, p. 256
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Nouvelles afriquaines (Les). Compagnie des Libraires: Paris, 1720-21.12 tomes?
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 100706 chantier
CONTEXTE: Calisthe tue un serpent qui semble menacer Cythérée, mais le monstre s'était déjà allongé à ses pieds respectueusement, puisqu'elle descend d'Esculape.
NOTES: Voir aussi :Astorgues Alcide, Weil M., t. 1, livre 2, p. 200-216 : Herone est sauvée d'un lion par Pacore.
Guerin Antiope, Henein E. et Weil M. : Perigonne est sauvée de plusieurs llions par Urilame.
Urfée, Astrée, Henein E. et Weil M. : elle chasse un loup à coup de bâton. Le loup est l'ennemi par excellence des bergers. Il n'y en a pas d'autres dans le roman.
Boccace, Décaméron, Everdell B. et Weil M. : La femme est poursuivie par un loup.
Fénélon, Télémaque, p. 540 : Télémaque sauve Antiope du sanglier monstrueux qui l'attaque. Antiope est la fille du roi Idomenée. C'est elle qui a attaqué le sanglier et l'a blessé la première. Son cheval tué, désarçonnée, elle est à terre, en danger de mort. NB: cent pages avant, Télémaque torturé d'amour est comparé 'a un "sanglier" furieux.
Merimée, Lokis, Cogman P. et Weil M. : Version ironique du topos (comme souvent chez lui : voir p. ex. l'ironisation des topoi de l'époque au sujet des bandits espagnols au commencement de "Carmen") ou la femme paraît sauvée (par les efforts des hommes), mais ensuite...
SOURCE: Gomberville(Marin le Roy, (sie, Cythérée (La). [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Weil M.
OCCURRENCE: 100714 accreditee
CONTEXTE: Une châteleine ayant lâché ses lions pour sauver Amadis, les lions restent dans la cour du château et constituent un danger pour la dame et ses serviteurs. Elle prie Amadis de passer parmi les lions pour ouvrir les portes et permettre aux lions de se sauver dans les champs, ce qu'Amadis a le courage de faire.
COTEXTE ET CITATION: "Laschez mes lyons, respondit-elle [la châtelaine parlant à sa suivante], affin qu'ilz escartent ceulx qui font tant d'oultraiges au meilleurchevalier du monde". [Les lions tuent l'ennemi, et pendant le carnageAmadis ferme les portes de la cour après en être sorti lui-même.], " Et ce pendant ces lyons affamez couroient au travers de la court, cherchant la voye pour sortit aulx champs. Et n'y avoit lors homme vivant au chasteau qui eust la hardiesse de descendre pour les faire retirer ..." [Alors la châtelaine] "mit la teiste à la fenestre, et parla de telle sorte à Amadis : Seigneur, ... Pour nous saulver ouvrez la porte de ceans à ces lyons" et après une discussion, "Adonc se leva Amadis pour luy obeir.
NOTES: Premier Livre, deuxième partie, chap XXII, p. 266-268.
SOURCE: Caseneuve (Pierre de), Caritée (La) ou la Cyprienne amoureuse. D. & P. Bosc: Toulouse, 1621.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 105266 chantier
CONTEXTE: Deux rois, Perion et Garinter, chassent et sont attaqués par un Lion. Perion sauve Garinter.
SOURCE: Vaganay (Hugues), Premier livre d. trad. Herberay des Essarts: inconnu, ca. 1559.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 100702 accreditee
CONTEXTE: C'est Anaxandre qui parle. Il s'agit d'une fête, où il y a des courses à traineaux.
COTEXTE ET CITATION: Il ne se fit pas une belle Course dont son Traineau ne receut tout l'honneur; il ne se proposa pas un prix qu'elle ne remportast; et elle commençoit a se faire autant d'adorateurs, commeil y avoit de spectateurs a cette Feste, lors que son Cheval ayant pris l'epouvante pour une salve de coups de Mousquets dont les gardes de Palais honoraient les Dames, il emporta le Traineau jusques au plus epais d'un Bois qui accompagne le Jardin; et l'auroit brise sans doute entre les Arbres, si je n'eusse este assez heureux pour l'arrester." "Je lui gagnay le mors avec beaucoup de vitesse; et presentant une de mes mains a Iris, pendant que je retenois son Cheval de l'autre. Voila ce que c'est, Madame, lui dis-je, de ne vouloir souffrir de Cavalier aupres de vous. Vous voyez comme ils sont quelquefois d'un grand secours; et sans doute que si votre Cheval avoit eté retenu par un bras plus vigoureux que le vostre, il ne vous auroit pas exporsee au peril dont vous venez de sortir.
NOTES: [(Page) 53]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Anaxandre, nouvelle. Jean Ribou: Paris, 1667.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 100704 accreditee
CONTEXTE: Des femmes ont réussi à se sauver d'une attaque d'un ours.
COTEXTE ET CITATION: Deux damoiselles [...] avoient eu affaire contre bestes non hommes. Car les pauvres dames, à demye lieue deçà Peyrehitte, avoient trouvé un ours descendant la montaigne, devant lequel avoient prins la course à si grande haste que leurs chevaux, à l'entrée du logis tomberent morts soubz elles ; et deux de leurs femmes [de compagnie], qui estoient venues lontemps après, leur avoient compté que l'ours avoit tué tous leurs serviteurs.
NOTES: [(Page) 4 prologue] Prologue p. 4 Edition M. François (Garnier 1967).
SOURCE: Navarre (Marguerite de), Heptaméron. Flammarion: Paris, 1982.
CHERCHEUR/E: Rigolot F., Weil M.
OCCURRENCE: 101126 accreditee
CONTEXTE: Panurge pour se venger d' une grande dame de Paris la fait toumenter par des chiens en rut. C'est lui qui est responsable de l'attaque et qui donne faiblement l'impression de la sauver.
COTEXTE ET CITATION: Panurge les chassa quelque peu, puis prit congé d'elle et se retira en quelque chapelle pour voir le divertissement.
NOTES: [(Page) Chap. XX] p. 315, éd. Livre de Poche , Bibliothèque classique.
SOURCE: Rabelais, Pantagruel Roy des Dipsodes. 1533.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Callagher E., Weil M.
OCCURRENCE: 100686 accreditee
CONTEXTE: La femme se sauve. Sylvie vient de tirer sur M. de Moliere, et prend la fuite.
COTEXTE ET CITATION: J'abandonnay mon cheval a la course par cette route, par ou en effet je me fusse bien-tot eloignee; mais j'allay rencontrer Monsieur de Birague, et la Dame de Moliere, qui s'etant entretenus la ou il leur avoit plu, sans s'entretenir comme nous, venoient apparemment pour nous rejoindre, guidez par le bruit du pistolet. O Dieu! quelle fut alors mon affliction? Et quand, a cette disgrace, il se mela encore la peur d'un sanglier qui estoit chasse, qui traversa en meme temps cette route presque sur les pieds de mon cheval! Il me souvient que malgre toute ma surpise, je ne lassay pas de mettre la main au pistolet qui me restoit, comme pour arrester cet animal; et je diray en passant, que c'est a quoy je veux reconnaitre quelquefois le sang genereux dont je pourrois bien estre nee".
NOTES: [(Page) 16-17]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Mémoires de la Vie de Henriette Sylvie de Molière. Paris: 1671-72.
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 101722 chantier
CONTEXTE: L'agresseur est un sanglier. Le héros est un noble pauvre. Deux prétendants nobles et riches sont évincés.
SOURCE: Molière (J.-B. Poquelin), Amants magnifiques (Les). [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 100710 chantier
CONTEXTE: Zénobie est sauvée d'un lion par Tiridate.
NOTES: [(Page) 1, p.76-77] Voir aussi : Mozart, Flûte enchantée, Gautier G. - Weil M. : Inversion du topos: Papageno est sauvé des lions par les servantes de la Reine de la Nuit. Le topos est assez reconnu pour que Mozart puisse le tourner en "blague".
SOURCE: Segrais, Bérénice. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Weil M.
OCCURRENCE: 101716 chantier
CONTEXTE: Télémaque sauve Antiope du sanglier monstrueux qui l'attaque. Antiope est la fille du roi Idoménée. C'est elle qui a attaqué le sanglier et l'a blessé la première. Son cheval tué, désarçonnée, elle est à terre, en danger de mort.
NOTES: [(Page& Livre) 540] Cent pages avant, Télémaque, torturé d'amour est comparé à un "sanglier" furieux.
SOURCE: Fénelon, Aventures de Télémaque (Les). Claude Barbin: Paris, 1699 avril.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Weil M.
OCCURRENCE: 101724 chantier
CONTEXTE: Périgonne est sauvée de plusieurs lions par Urilame.
SOURCE: Guerin du Bouscal, Antiope. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: , Henein E.
OCCURRENCE: 101726 chantier
CONTEXTE: Hérone est sauvée d'un lion par Pacore.
NOTES: [(Page& Tome& Livre) 200-1, 1, 2]
SOURCE: P.A.D. le sieur d'Astorgues, Alcide. Paris, 1647-8.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: , Weil M.
OCCURRENCE: 100696 chantier
CONTEXTE: L'histoire s'ouvre par une scène de chasse; deux chevaux (ceux de la duchesse d'Aumale et celui d'Andelot) effrayés par un sanglier, prennent la fuite; accident, la duchesse d'Aumale tombe du cheval. La scène se transforme en scène érotique, quand d'Andelot, dont le cheval avait aussi pris la fuite, saute à terre et voit une partie des charmes de la duchesse. Scène interrompu par l'arrivée du duc.
NOTES: [(Page) 214-7] Voir Slatkine tome 2, p. 60
4e partie. Histoire d'Andelot.
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Amours des grands hommes (Les). Compagnie des Libraires: Paris, 1720-1.
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 100692 accreditee
CONTEXTE: Dans l'Histoire de Dom Pedre de la Mera et de la Dona Isabelle de Panaroche.
COTEXTE ET CITATION: C'est Dom Pedre qui parle: "Nous poursuivimes un Sanglier jusques a un bois qui tenoit a cette maison, Isabelle s'y promenoit, sans autre suite qu'une fille, et se trouva malheureusement sur le chemin de Sanglier. Elle eut si peu de loisir pour se retirer, que je la vis dans un peril extreme. Je descendis promptement de cheval, je courus a sa defense, je tuay le Sanglier; mais il me fit une assez grande blessure au bras gauche.
NOTES: [(Page & Tome) 255, 2]
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Nouvelles afriquaines (Les). Îuvres,Compagnie des Libraires: Paris, 1720-21..(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 100698 accreditee
CONTEXTE: La belle inconnue étanche sa soif à l'eau d'un ruisseau.
COTEXTE ET CITATION: "<CITATION>Mais a peine avoit-elle commence d'en puiser, qu'un furieur Sanglier sortit tout ecumant de rage d'un lieu fort proche de celui ou etoit l'Inconnue et courant promptement a elle, il l'eust infailliblement atteinte, avant qu'elle eust le temps de se lever de sa place, si le Ciel n'eust permis que Theocrite se fut trouve la pour l'en empecher.CITATION> Cet illustre Etranger n'avoit pas plutot appercu le Sanglier, qu'il etoit couru comme un desespere au devant de ce furieux animal, et tirant un cimeterre qu'il portoit a son cote, il s'etoit tenu ferme a son passage, et avoit meme ete si heureux, que le Sanglier, qui dans sa furie se jettoit a tout ce qu'il rencontroit, s'etoit elance sur lui si inconsiderement, qu'il s'etoit enferre de lui-meme, et s'etoit mis le cimeterre de Theocrite jusqu'a la garde dans le corps."
NOTES: [(Page & Tome) 410, 1] Compagnie des Libraires, p. 10-11
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Alcidamie. 16.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Kuizenga D., Weil M.
OCCURRENCE: 101720 chantier
CONTEXTE: Candide sauve deux femme mordues aux fesses par des singes.
NOTES: [(Page) ch.16] Le topos ici détoune, cependant, puisque les singes étaient en réalité les amants des deux dames. En d'autres termes, Candide a été vicitme d'un topos romanesque qui l'empêche de bien voir à quoi il avait affaire, trop pressé d'agir comme il le faut dans les romans!
SOURCE: Voltaire, Candide. Cramer: Genève, 1759.
CHERCHEUR/E: Lalonde N., Weil M.
OCCURRENCE: 101712 chantier
CONTEXTE: Une femme déguisée en homme (Cléone sous le nom d'Alcibiade) sauve son amant Lisandre (qui ne la reconnaît pas) poursuivi par un sanglier monstrueux.
NOTES: En général ce sont les hommes qui affrontent les bêtes.
SOURCE: Quinault, Feint Alcibiade (Le). [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Brooks B., Weil M.
OCCURRENCE: 104680 provisoire
CONTEXTE:
COTEXTE ET CITATION: [Muça à Moraysèle]"J'y sçus comme ce brave Turc se jetta enter le Sanglier, et vôtre chariot ; comme sans autres armes qu'un des pieux qui tenoient les toiles, il arrêta la furieuse bête, lui saisit la Hure ; et avec une force, et une adresse merveilleuse, lui fit donner des défenses contre un tronc qui les rompirent.
NOTES: [(Page& Tome) 507-8] [2e récit, Slatkine tome 1, vol. 523/ Cie des Libraires p.463]
Slatkine p. 1,534
SOURCE: Villedieu (Mme de), Desjardins, Galanteries grenadines (Les). Compagnie des Libraires: Paris, 1720-1.
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.