Satorbase

DEJOUER_PROJET_ENLEVEMENT
PHRASE:Un projet d'enlèvement est déjoué.
OCCURRENCE: 102240 accreditee
CONTEXTE: Sophie sort la nuit pour retrouver son amant, dom Carlos. Le père de Sophie veut la forcer à épouser un napolitain, plus riche que dom Carlos. Pour éviter ce mariage sans amour, Sophie va se laisser enlever par dom Carlos et ils vont s'enfuir ensemble. Mais Amet, un esclave de dom Carlos, leur tend un piège. Il fait venir Sophie dans la chaloupe, la rassurant de l'arrivée prochaine de dom Carlos. Mais aussitôt entrée dans la chaloupe, Sophie comprend qu'on les a dupés.
COTEXTE ET CITATION: "Figurez-vous quel dût être mon désespoir, me voyant sans dom Carlos et avec des ennemis de ma loi, car je reconnus que j'étais au pouvoir des Maures, que l'esclave Amet avait toute sorte d'autorité sur eux et que son frère Zaïde était le maître du vaisseau. Cet insolent ne me vit pas plutôt en état d'entendre ce qu'il me dirait qu'il me déclara en peu de paroles qu'il y avait longtemps qu'il était amoureux de moi et que je ne fusse aussi heureuse que j'aurais été en Espagne, comme il ne tiendrait pas à lui que je n'eusse point à y regretter dom Carlos."
NOTES: CG, P.II, Ch. 14, pp. 227-31 (p. 230)
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Wood A.
OCCURRENCE: 102610 accreditee
CONTEXTE: Périandre tente d'enlever Caliste, mais Clorante l'accable "d'un coup mortel" et l'envoie "aux enfers".
COTEXTE ET CITATION: Périandre se défend quelque temps avec les siens : mais qui peut résister à l'amour armé pour défendre l'objet qui l'allume, et secondé d'un ami intrépide et plein de valeur ? Périandre et les siens tombent percés de plusieurs coups mortels.
NOTES: [(Page) Tome V, 300]
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E: Gallouet C.
OCCURRENCE: 102558 accreditee
CONTEXTE: Deux corsaires retrouvent dans une forêt les deux femmes qu'ils poursuivent: ils tentent de se saisir d'elles.
COTEXTE ET CITATION: Clarice, se sentant blessée, trouva le secret de se défendre, de manière qu'elle tourna le poignard à son tour sur le coeur de ce corsaire, qui reçut une large blessure, qui lui fit expier son crime au moment qui lui en assurait le succès.
NOTES: [(Page) Tome V, 299] Double tentative d'enlèvement: Périandre et Turcamène respectivement contre Caliste et Clarice.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E: Gallouet C.
OCCURRENCE: 100652 accreditee
CONTEXTE: Rainfroy, roi de Suède, projette d'enlever Ildegerte, jeune et belle fille d'honneur de la Reine Mère à la cour de Norvège. La jeune fille découvre le complot et le plan de Rainfroy échoue.
COTEXTE ET CITATION: "La présomption, dont Rainfroy étoit entêté, luy fit croire qu'une fille qui n'étoit pas née Princesse ne tiendroit pas contre son amour, mais la maniere dont elle reçut les premieres ouvertures qu'il essaya de luy en faire, luy firent comprendre qu'il se trompoit. La difficulté qu'il y prévit n'ayant fait qu'acroître sa passion,<CITATION> il forma le dessein de l'enlever, & de la conduire en Suéde sans s'amuser à luy parler davantage de son amour.CITATION> Il avoit toûjours à sa fuite tout ce qu'il y avoit de Suédois les plus déterminez, & quelque dificulté qu'il y eût dans cette entreprise, il crut qu'avec eux il pouroit l'éxécuter. <CITATION>Mais Ildegerte ayant découvert le complot, & s'étant préparée à s'en garantir, le coup avortaCITATION>; & pour éviter la vengeance qu'en auroitprendre la Reine, qui étoit fiere & implacable sur les offenses, il fut obligé de se retirer en diligence dans les Etats de son Pere qu'il trouva sur le point d'expirer."
NOTES: [(Page) 9]
SOURCE: SOREL, Charles, Les nouvelles choisies : Où se trouvent divers incidents d’Amour et de Fortune. Paris : Honoré Champion, coll. Sources classiques, 2005 (1645).édition critique de Daniela Dalla Valle
CHERCHEUR/E: ,
OCCURRENCE: 100640 chantier
CONTEXTE: L'Espagne décide de faire enlever Jeanne d'Albert et son fils, le futur Henri IV, à la fois pour empêcher Jeanne de donner suite à ses prétentions sur la Haute-Navarre et pour aider le parti catholique en France. Le capitaine Dominique, chargé de l'opération, tombe malade à Madrid. Pour témoigner sa reconnaissance à un Français de la suite de la reine qui lui a rendu la santé, il lui revèle le complot ourdi par le roi. La reine prévient Jeanne d'Albert, avec qui elle est très liée, et le complot échoue.
NOTES: [(Page) 301-304]
SOURCE: Anonyme, Dom Carlos, nouvelle historique. Pierre Witte: Paris, 1715.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Assaf F., Weil M.
OCCURRENCE: 102236 accreditee
CONTEXTE: Terny est tenté par la solution de l'enlèvement, auquel consent Clémence, mais ils y renoncent. Clémence de Bernay est à la fois enlevée et épousée dans la cérémonie de prise de voile, détournée de sa fonction.
COTEXTE ET CITATION: Étant dans ces sentiments, je n'eus pas beaucoup de peine à la résoudre de se laisser enlever ; mais afin de donner prétexte à cette démarche, je la fis demander en mariage avec le consentement de mes parents. […] il savait que j'aimais sa fille et qu'elle ne me haïssait pas, c'en fut assez pour me la refuser. […]
NOTES: P. 160 et suivantes.
SOURCE: Challe Robert, Illustres Françaises (Les). Genève: Droz, 1991.Edition Frédéric Deloffre et Jacques Cormier
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 102238 accreditee
CONTEXTE: Babet Fenouil, enceinte, exige d'être enlevée par son amant Jussy. Il y consent à grand peine. Ils sont arrêtés dès le lendemain.
COTEXTE ET CITATION: ... il fallait que je l'enlevasse ; qu'elle était prête à me suivre partout où je voudrais la mener ; et qu'enfin, puisque la faute nous était commune, il était juste que nous en courussions les risques.
NOTES: P. 198.
SOURCE: Challe Robert, Illustres Françaises (Les). Genève: Droz, 1991.Edition Frédéric Deloffre et Jacques Cormier
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.