Satorbase

AIDE_INEFFICACE
PHRASE:L'aide procurée s'avère inefficace.
OCCURRENCE: 100608 accreditee
CONTEXTE: Un garçon de 15 ans salit la robe d'une dame.
L'aide est ici inutile. Ce jeune garçon est mort. Impuissance.
COTEXTE ET CITATION: Ce mari, ou bien un parent, ou peut-être un inconnu, la suivait ; il applique un coup de bâton d'épine sur la tête du jeune garçon, et le renverse. J'accours. Il était sans mouvement, la tempe ouverte. J'appelle.
NOTES: [(Page & Nuit) p71 33e Nuit] Ce narrateur reviendra souvent sur le sentiment d'impuissance éprouvé lorqu'il ne peut aider quelqu'un.
SOURCE: Rétif de la Bretonne, Nuits de Paris (Les) ou le spectateur nocturne. 1691.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Meljac S.
OCCURRENCE: 102938 accreditee
CONTEXTE: Emmander porte secours à une femme qu'on enlève sous ses yeux. Les agresseurs le blessent et il ne sait pas ce qu'il advient de celle qu'il voulait sauver.
COTEXTE ET CITATION: Ces mots et la compassion qu'elle m'a faite m'ont engagé à la défendre. J'ai couru sur ses ravisseurs ; trois d'entre eux se sont détachés, pendant que l'autre retenait la jeune fille. Nous nous sommes battus, je les ai blessés : mais enfin je suis tombé dans mon sang, et j'ai perdu connaissance.
NOTES: [(Page& Partie) 296, V] Dans ce roman la plupart des occurrences de l'aide au faible sont des échecs.
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 102936 accreditee
CONTEXTE: Frédélingue tente de délivrer une femme emprisonnée par Fermane. Un combat s'ensuit. L'échec est alors complet. Frédélingue est découvert, doit se défendre, et est gravement blessé.
COTEXTE ET CITATION: Il m'attaqua avec une intrépidité surprenante. Je voulus, pendant quelques moments, ménager sa vie, et ne faisais que parer ses coups. Je me sentis blessé ; mon sang qui coulait m'irrita ; je le pressai : je reçus encore une nouvelle blessure : je m'affaiblissais, et je le perçai d'un coup qui le fit tomber. Un moment après, je tombai moi-même.
NOTES: [(Page& Partie) 278, V]
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104390 accreditee
CONTEXTE: Frédélingue, déguisé en paysan, tente d'empêcher l'enlèvement de Misrie. Intervention est vouée à l'échec car Frédélingue, en paysan, n'a pas d'armes.
COTEXTE ET CITATION: Cet homme, surpris de l'audace que montrait un simple paysan, tire son épée et m'en porte un coup qui arrête mon transport et me renverse de mon cheval.
NOTES: [(Page& Partie) 212, IV] [Voir aussi:
AIDE_EVITER_ENLEVEMENT
PERDRE_SANG]
SOURCE: Marivaux (Pierre Carlet de), Effets surprenants de la Sympathie (Les). Paris: Gallimard, La Pléiade, 1972.Dans Oeuvres de jeunesse, éd. F. Deloffre et C. Rigault.
CHERCHEUR/E: