Satorbase

EMOTION_CAUSER_MALADIE
PHRASE:Un personnage tombe malade à la suite d'une forte émotion.
OCCURRENCE: 102326 accreditee
CONTEXTE: C'est le chagrin qui le rend malade.
COTEXTE ET CITATION: "Et son tourment ne cesse de s'accroître:
tout ce qu'il voit lui est pénible
et tout ce qu'il entend le déséspère [...]
Alors il lui monte un tourbillon
dans la tête, si puissant qu'il perd la raison".
NOTES: Manuscrit B.N. 1433Coll. Lettres gothiques
Livre de poche , Trad. D. H. Hult
1994, Paris
p.271-4, vers 2781-83, 2804-5
Ici la maladie est morale. La folie de personnage intervient en punition de sa faute envers Laudine.
SOURCE: Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion. Livre de poche, Lettres gothiques: Paris, 1994.Edition et traduction de David Hult
CHERCHEUR/E: Weil M.
OCCURRENCE: 100544 accreditee
CONTEXTE: Madame de Clèves a décidé de ne pas épouser M. de Nemours bien qu'elle puisse le faire en tout bienséance. Cette résolution, qui va contre les mouvements de son coeur, l'amène à s'éloigner et la fait tomber très gravement malade.
COTEXTE ET CITATION: Mais elle voyait aussi qu'elle entreprenait une chose impossible que de résister en présence du plus aimable homme du monde qu'elle aimait et dont elle était aimée, et de lui résister sur une chose qui ne choquait ni la vertu ni la bienséance. Elle jugea que l'absence seule et l'éloignement pouvaient lui donner quelque force [...] Mme de Clèves, dont l'esprit avait été si agité, tomba dans une maladie violente sitôt qu'elle fut arrivée chez elle [dans les Pyrénées].
NOTES: Page 413-414.
Voir aussi : La vie de Marianne de Marivaux, p. 363 Garnier Deloffre (Weil M. - Wong C.) : Marianne séparée de Valville est gravement malade.
SOURCE: La Fayette (Mme de), Princesse de Clèves (La). Paris: Bordas, 1990.dans Roman et Nouvelles, édition Alain Niderst
CHERCHEUR/E: , Weil M.
OCCURRENCE: 100542 chantier
CONTEXTE: Secourue par le jeune et beau chasseur, la cousine du jeune mari éprouve une forte émotion à la suite d'une attacque par un loup (que le chasseur tue) et est bientôt prise d'une fièvre.
NOTES: [(Page) 14] Voir aussi Les Illustres Françaises de Challe. Histoire 2 et 6.
Weil M. - Rodriguez P.
SOURCE: Anonyme, Avantures du mont Griffon (Les), ou la baguette enchantée. Pierre Garnier: Troyes, 1715.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Assaf F., Weil M.
OCCURRENCE: 202663 accreditee
CONTEXTE: Le Comte d'Englesac ne sait pas la cause des froideurs de Sylvie.
COTEXTE ET CITATION: Luy qui prenoit cela pour un mépris, en passa jusqu'à un tel desespoir, qu'il en fut dangereusement malade.
NOTES: Page 30.
SOURCE: Choisy (Abbé François de), Histoire de la marquise-marquis de Banneville. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: SB202664 PROPOSE
CONTEXTE: Je croy que le seul dépit qu'il (Englesac) en eut, le guérit par l'envie qu'il luy donna de venir au plûtôt me reprocher cette dureté
COTEXTE ET CITATION: Mme d'Englesac a ordonné à Sylvie de ne plus répondre à l'amour de son fils
NOTES: 31
ANNOTATION: ACCREDITATION
SOURCE: Retif de la Bretonne, Le paysan parvenu. [édition inconnu]..
CHERCHEUR/E: Kuizenga D.
OCCURRENCE: 305337 accreditee
CONTEXTE: Julie traverse une grave crise émotionnelle car son père rejette l’amour qu’elle porte à St. Preux et veut qu’elle épouse son ami M. de Wolmar. Claire en fait part à St. Preux qui s’est éloigné pour protéger la réputation de son amante.
COTEXTE ET CITATION: L’aimable Julie est à l’extrémité et n’a peut-être pas deux jours à vivre. L’effort qu’elle fit pour vous éloigner d’elle commença d’altérer sa santé. […] Elle fut si vivement émue qu’après avoir passé une nuit dans d’affreux combats, elle tomba hier dans l’accès d’une fièvre ardente qui n’a fait qu’augmenter sans cesse et lui a enfin donné le transport.
NOTES: T. I, p. 141
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
OCCURRENCE: 305338 accreditee
CONTEXTE: Le baron d’Étange a chassé St. Preux et annoncé à Julie qu’il est exclu qu’il accepte leur mariage et qu’il l’a promise à M. de Wolmar.
COTEXTE ET CITATION: L’entretien de ce matin m’a prodigieusement agitée …. La tête et le cœur me font mal …. Je me sens défaillir …. le Ciel aurait-il pitié de mes peines ? …. Je ne puis me soutenir …. Je suis forcée à me mettre au lit, et me console dans l’espoir de n’en point relever.
NOTES: T. I, p. 393
SOURCE: Rousseau (Jean-Jacques), La Nouvelle Héloïse. Paris: Gallimard, 1993.Édition d\'Henri Coulet
OCCURRENCE: 305872 accreditee
CONTEXTE: Crisele aime toujours Memnon, le fiancé que ses parents ont trahi en lui faisant épouser un riche gentilhomme. En apprenant sa mort à la guerre, elle tombe malade.
COTEXTE ET CITATION: Il donna la lettre de Memnon mourant à Crisele, qui en eut des ressentimens si douloureux qu’elle en tomba malade à la mort. Mais sa jeunesse, sa bonne constitution & l’assistance des Medecins, luy conserverent la vie.
NOTES: Page 38.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 305884 accreditee
CONTEXTE: La douleur que cette situation provoque chez Rotilde la conduit à la mort.
COTEXTE ET CITATION: Elle prit cela si à cœur, qu’accablée d’ailleurs des battures & des incommoditez qu’elle avoit souffertes dans la prison, & entre les mains du barbare Didime, elle se rendit sous les efforts d’une violente maladie qui n’estoit pas moindre en son esprit qu’en son corps, & sans ceste double batterie elle rendit la place & paya à la nature & au tombeau le tribut que luy doivent tous ceux qui vivent.
NOTES: Page 183.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.