Satorbase

RENCONTRER_AMOUREUX_EGLISE
PHRASE:Une rencontre amoureuse se produit dans une église ou une chapelle.
OCCURRENCE: 100406 chantier
CONTEXTE: Aremberg tombe amoureux de la Comtesse d'Almont à l'église, alors qu'elle est en train de se marier. Décidé à ne plus la revoir, il la rencontre à nouveau à l'office le lendemain.
SOURCE: Segrais (Jean Regnault de), Nouvelles françaises (Les). STFM: Paris, [1656-1657] 1990-92. édition de Roger Guichemerre
CHERCHEUR/E: , Rodriguez P.
OCCURRENCE: 100408 chantier
CONTEXTE: Don Sanche rencontre Dorothée pendant un office religieux. Long entretien amoureux.
NOTES: [(Partie & Page) II, 19, 320] voir aussi: La vie de Marianne de Marivaux, GF p.91-2.
SOURCE: Scarron, Roman comique (Le). Toussainct Quinet: Paris, 1651.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 100404 accreditee
CONTEXTE: Rencontre de la dame masquée et de Dom Carlos. Histoire enchâssée.
COTEXTE ET CITATION: On profane les églises en ce pays-là aussi bien qu'au nôtre, et le temple de Dieu sert de rendez-vous aux godelureaux et aux coquettes.
NOTES: [(Partie & Page) I, IX, 87] Voir aussi: la rencontre inopinée dans le prologue du Décaméron de Boccace et le rendez-vous dans l'Heptaméron de Marguerite de Navarre.
SOURCE: Navarre (Marguerite de), Heptaméron. Paris: Classiques Garnier, 1950.Édition de Michel François
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 100410 chantier
CONTEXTE: Cet homme n'eut pas sitôt jeté les yeux sur Javotte (tel était le nom de la demoiselle charitable qui quêtait) qu'il en devint fort passionné.
NOTES: [(Page) 35 Folio 1981]
SOURCE: Furetière, Roman bourgeois (Le). Barbin Claude: Paris, 1666.1. GEGOU (F.), Antoine Furetière, abbé de Cholivoy ou la Chute d'un immortel, Paris, Nizet, 1962: bibliographie copieuse.
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 305880 accreditee
CONTEXTE: Un gentilhomme a séduit par ses lettres d'amour une jeune religieuse contrainte par ses parents d'entrer au couvent.
COTEXTE ET CITATION: Ils choisirent le lieu sainct pour le prophaner de leurs impuretez avec une impieté execrable. Le chevalier trouva le moyen de faire faire des fausses clefs pour se couler la nuict dans l’Eglise, & de là passer en certain lieu qu’ils avoient jugé propre à leur entrevuë.
NOTES: Page 128.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Les spectacles d'horreur. Genève: Slatkine Reprints, 1973.Réimpression de l\'édition de Paris, 1630.
CHERCHEUR/E: Jeay M.