Satorbase

REVELER_SECRET_SURPRENANT
PHRASE:Une personne révèle un secret qui peut surprendre l'autre personnage.
OCCURRENCE: 100874 chantier
CONTEXTE: En demandant la grâce du comte d'Essex, la comtesse de Rutland révèle à la reine qu'elle et le comte sont secrètement mariées. La reine est abasourdie, puis furieuse.
NOTES: [(Page) 248-249]
SOURCE: Anonyme, Comte d. Pierre Witte: Paris, 1715.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Assaf F., Weil M.
OCCURRENCE: 100878 accreditee
CONTEXTE: Une dame par lapsus révèle que c'est elle qui fut la victime d'un viol qu'elle racontait
COTEXTE ET CITATION: " <CITATION>Et combien qu'elle feit compte d'une aultre ne se peut garder de dire à la fin : "Jamais femme ne fust si estonnée que moy, quant je me trouvay toute nue." Alors, la dame, qui avait oy le compte sans rire, ne s'en peut tenir à ce dernier mot, en luy disant : "Ad ce que je voy, vous en povez bien racompter l'histoire. CITATION>"
NOTES: Navarre Heptameron Classiques Garnier [1991], 62e nouvelle, 378
SOURCE: Navarre (Marguerite de), Heptaméron. Paris: Classiques Garnier, 1950.Édition de Michel François
CHERCHEUR/E: Baider F., Bideaux M.
OCCURRENCE: 100876 chantier
CONTEXTE: Croyant s'adresser au duc de Guise, Mlle de Vitry révèle par erreur à M. de Villequier que sa femme a deux amants, dont le roi. Comme Mlle de Vitry pensait s'adresser au duc de Guise, elle ne révèle naturellement pas l'identité du 2ème amant. M. de Villequier sait seulement qu'il a un rival en plus d'Henri II.
Le roi révèle au duc de Guise son amour pour Mme de Villequier de telle façon que celui-ci croit qu'elle y répond. Le duc de Guise est bouleversé.
NOTES: [(Page) 3.138-3.139]
SOURCE: Anonyme, Comte d. Pierre Witte: Paris, 1715.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Assaf F., Weil M.
OCCURRENCE: 105322 accreditee
CONTEXTE: Un chevalier blessé qui veut demander secours à la reine, réputée pour sa charité envers les démunis, la surprend dans les bras de son chevalier féerique.
COTEXTE ET CITATION: "L'uis de la chambre ou ele gist
trova overt, dedenz se mist.
<CITATION>Lez la roïne vit celui
dont il ot puis ire e ennui;
entre ses braz la dame tint,CITATION>
dont s'en ala, puis ne revint.

Il trouva ouverte la porte de la chambreelle couchait et entra. Il vit alors près de la reine celui qui fut plus trad la source de ses ennuis et de ses trouments ; il tenait la dame dans ses bras, puis il s'en alla pour ne plus jamais revenir.
NOTES: [(Vers & Page) Pp. 162-165, vv. 209-214.
SOURCE: Adgar, Le Gracial. Paris: Garnier-Flammarion, 1992.Édition et traduction par Alexandre Micha
CHERCHEUR/E:
OCCURRENCE: 104624 accreditee
CONTEXTE: Accompagné par le nain, Marc surprend Yseut et Tristan endormis dans les bras l'un de l'autre.
COTEXTE ET CITATION: Entre ses bras Yseut la reine.
Bien cuidoient estre a seor.
Sorvient i par estrange eor
<CITATION>Li rois, que li nains i amene.
Prendre les cuidoit a l'ovraineCITATION>,
Mes, merci Deu, demorerent
Quant aus endormis les troverent.

Entre ses bras Yseut la reine. Ils se croyaient en parfaite sûreté. Par un étrange malheur, arrive le roi conduit par son nain. Il pensait les prendre en flagrant délit, mais Dieu merci, le roi et le nain avaient trop tardé et trouvèrent les amants endormis.
NOTES: [(Page & Vers ) Pp. 338-339, vv. 1-7.
SOURCE: Thomas, Roman de Tristan. Lettres Gothiques/Librairie Générale Fr.: 1989.ms Douce, Bibl. Bodléienne d\'Oxford
CHERCHEUR/E: , Jeay M.