Satorbase

HOMME_TRAVESTIR_SEXE
PHRASE:Un homme travestit son sexe (au sens de "un homme dissimule qu'il est un homme").
OCCURRENCE: 306020 proposee
CONTEXTE: Le prince des Itlimates, un des soupirants de la princesse Arescie, se substitue à elle pour être exécuté à sa place. Epigone, croyant sauver la vie à sa bien-aimée, sauve la vie à son rival.
COTEXTE ET CITATION: "elle se l’alloit enfoncer dans le sein en criant recevez mon cœur & mon sang adorable ArescieAlors que j’arrivay & luy prenant la main dis : ha ! Madame voyez Epigone…. Mais moy-mesme plus estonné que les Prestres je demeuray immobile & ne sçavois que penser de voir devant mes yeux le Prince des Itlimates où je croyois trouver la Princesse Arescie. Toutefois rappellant tout à coup mes esprits je me doutay bien que l’amour & la generosité estoient les autheurs de cette heureuse erreur, [...]"
NOTES: p. 506-07. Le même texte contient aussi trois travestissements de femmes en homme.
SOURCE: Pure (Abbé Michel de), Epigone, histoire du siècle futur, première partie. Québec: Presses de l'Université Laval, 2005.édition critique établie par Lise Leibacher-Ouvrard et Daniel Maher
CHERCHEUR/E: Maher D.
OCCURRENCE: 100084 accreditee
CONTEXTE: Un voleur se fait engager comme servante pour pénétrer dans le château que sa bande veut piller. Il veut ensuite profiter de son costume pour coucher avec la maîtresse de maison (p. 65). Il est démasqué et puni (p. 67), son identité sexuelle étant dévoilée en public.
COTEXTE ET CITATION: Catherine qui n'en sçavoit rien [...] mit le pied sur un placet. [...] Ce n'est pas tout dit Laurette en riant, lorsqu'elle se vit assuree de sa personne : "Il faut voir si elle a entre les jambes la chose qu'elle s'est vantée d'y avoir." En disant cecy, elle luy troussa sa cotte et sa chemise, et luy attacha tout au dessous du col avec une esguillette, de sorte que l'on pouvoit voir sans difficultés ses secrettes parties, qui n'estoient pas à cette heure là en bon point, comme elles avoient esté auparavant. Certes, dit Laurette, en parlant de cette pièce au milieu, voilà un gentil oiseau.
NOTES: Page 67.
SOURCE: Sorel (Charles), Histoire comique de Francion. Garnier Flammarion: Paris, 1996.1. Texte de 1633 avec quelques variantes de 1623-1626.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 103814 accreditee
CONTEXTE: Ce travestissement a pour but de s'amuser.
COTEXTE ET CITATION: C'était une sorte de jeune fille d'environ seize ans dont on admirait la gentillesse. Je fus surpris de sa beauté douce et naïve [...] Je compris alors que c'était un petit garçon qui s'amusait d'une manière peu convenable.
NOTES: [(Page & Nuit) 74, 34]
SOURCE: Rétif de la Bretonne, Nuits de Paris (Les) ou le spectateur nocturne. Paris: Gallimard, 1986.
CHERCHEUR/E: Meljac S.
OCCURRENCE: 100086 chantier
CONTEXTE: Dans la nouvelle intitulée Eugénie, Aremberg se travestit en servante pour avoir entrée chez celle qu'il aime.
COTEXTE ET CITATION: [...] il sut de cette femme que la comtesse cherchait une demoiselle, il lui offrit toutes choses si elle pouvait faire en sorte qu’il y entrât en cette condition. Il lui fait voir la facilité qu’il y aurait, à cause qu’il n’avait point encore de barbe, qu’il était d’une taille bien proportionnée, mais point trop grande, et qu’il n’avait pas les traits du visage trop grossiers. Cette femme, intéressée comme l’ordinaire des gens de cette sorte, gagnée par la solidité de ses présents et flattée par l’espérance de ses promesses, lui promit de s’y employer et, par un ministère dont le détail n’est de nulle conséquence, y réussit enfin.
NOTES: I, p. 45-46
SOURCE: Segrais (Jean Regnault de), Nouvelles françaises (Les). STFM: Paris, [1656-1657] 1990-92. édition de Roger Guichemerre
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.
OCCURRENCE: 100088 chantier
CONTEXTE: Après l'échange dont ils ont fait l'objet, Gul-Hindi et Cheref-Eldin sont élevés chacun de leur côté dans les vêtements et les activités du sexe opposé.
NOTES: [(Page) 1.63-1.65]
SOURCE: Gueulette (Thomas-Simon), Mille et un quarts d'heure (Les), contes tartares. Henri du Sauzet: La Haye, 1715.(Édition ajoutée par SatorBase.)
CHERCHEUR/E: Assaf F., Weil M.
OCCURRENCE: 306022 accreditee
CONTEXTE: Ce travestissement a pour but de s'amuser dans un bal pendant le carnaval. Cependant, le prince Sionad sera éclipsé par la jeune marquise Mariane, elle-même un homme travesti en femme.
COTEXTE ET CITATION: Le beau prince Sionad s'y trouva sous des habits de femme, pour disputer au beau sexe et remporter, au jugement des connaisseurs, le prix de la souveraine beauté.
NOTES: p. 976
SOURCE: Choisy (Abbé François de), Histoire de la marquise-marquis de Banneville. Paris: Gallimard, collection de la Pléiade, 1997.dans Nouvelles du XVIIe siècle. 971-988, édition de Jacques Chupeau
CHERCHEUR/E: Maher D.
OCCURRENCE: 200119 accreditee
CONTEXTE: Celadon se déguise en fille druide nommée Alexis afin de pouvoir paraître en présence d'Astrée sans révéler son identité.
COTEXTE ET CITATION: Les yeux qu'il entreprenoit de decevoir avoient la vue si bonne que, si une seule de ses actions ou de ses paroles venoit à démentir le nom de fille qu'il prenoit, et mesme de fille druide, de l'institution et coustume desquelles il se cognoissoit assez ignorant, il estoit tres-asseuré que son artifice seroit incontinent descouvert.
NOTES: IV.i.34.
SOURCE: Urfé Honoré d, Astrée. Genève: Slatkine Reprints, 1966.Edition Hugues Vaganay
CHERCHEUR/E: Dutton, D.
OCCURRENCE: 200124 accreditee
CONTEXTE: Afin de devenir désirable aux yeux d'Augustine, une belle adepte des plaisirs de Lesbos, le jeune soupirant Franville se travestit en fille. Augustine est elle-même déguisée en homme pour séduire quelque ignare malheureuse. Franville manifestera surprise et désillusion quand il fera semblant de découvrir qu'Augustine est une femme.
COTEXTE ET CITATION: Franville avait deux ans de moins que Mlle de Villeblanche, presque point de barbe encore, une très jolie taille, les traits les plus délicats, les plus beaux cheveux du monde; quand on l'habillait en fille, il était si bien dans ce costume qu'il trompait toujours les deux sexes et qu'il avait souvent reçu, des uns en s'égarant, des autres bien sûrs de leur fait, une foule de déclarations si précises qu'il aurait pu dans le même jour devenir l'Antinoüs de quelque Adrien ou l'Adonis de quelche Psyché.
NOTES: Augustine de Villebranche, p. 1346. Cette nouvelle auraitparaître dans Le Boccace français sous le titre "La Tribade convertie".
SOURCE: Sade, Marquis de, Romanciers du XVIIIe siècle. Gallimard, Pléaide: Paris, 1965.t. II.
CHERCHEUR/E: Dutton, D.
OCCURRENCE: 305753 accreditee
CONTEXTE: À cause de la canicule, Ermelline et ses amies décident d'aller se baigner dans la Loire.
COTEXTE ET CITATION: Lambert, jeune citadin de la même ville, depuis un long temps serviteur passionné d'Ermelline, ayant su cette partie, se résolut de se déguiser en fille et de se couler sur le rivage derrière des arbres et des haies, pour repaître ses yeux curieux de ce spectacle qu'il pensait devoir être ridicule.
NOTES: Page 250.
SOURCE: Camus Jean-Pierre, Trente nouvelles. Paris: Vrin, 1977.Il s\'agit d\'une sélection tirée de plusieurs recueils et présentée par René Favret.
CHERCHEUR/E: Jeay M.
OCCURRENCE: 306080 accreditee
CONTEXTE: Trubert revêt les habits de sa soeur pour échapper au duc de Bourgogne et à ses hommes. Le duc veut s'emparer de lui et le juger, car il lui a joué plusieurs tours cruels.
COTEXTE ET CITATION: Mout par a bien Trubert pensé ;
un peliçon a endossé
qui est touz blans atout la croie ;
sa mere un paletel li loie
puis li a ceint une ceinture :
mout a bien de fame feiture.
NOTES: P. 76, v. 2278-2282.
SOURCE: Douin de Lavesne, Trubert. Paris/Genève: Droz, 1974.Édition G. Raynaud de Lage, Manuscrit BnF fr. 2188
CHERCHEUR/E: Jeay M.