Satorbase


TOPOS: AMANT_SOUPCONNER_MAITRESSE
OCCURRENCE: 100524 accreditee
CONTEXTE: Alphonse est jaloux d'un mort, ancien amant de sa maîtresse Bélasire. Cette jalousie l'obsède au point qu'elle détruira leur amour.
COTEXTE ET CITATION: ...quoiqu'elle ne me dît rien qui me dût déplaire, <CITATION>je fus touché d'une espèce de jalousieCITATION> . Je trouvai que, si elle ne lui avait témoigné de l'inclination, qu'au moins lui avait-elle témoigné beaucoup d'estime. <CITATION>Le soupçon m'entra dans l'esprit qu'elle ne me disait pas tous les sentiments qu'elle avait eus pour luiCITATION>. Je ne voulus point lui témoigner ce que je pensais ; je me retirai chez moi plus chagrin que de coutume ; je dormais peu et je n'eus point de repos que je ne la visse le lendemain et que je ne lui fisse encore raconter tout ce qu'elle m'avait dit le jour précédent...
NOTES: [(Partie & Page) 111, Cl. G. ] ed. Classiques Garnier,1970.
Toute l'histoire d'Alphonse et de Bélasire tourne autour de la jalousie non fondée d'Alphonse.
SOURCE: Barbin (Claude): Paris, 1670.1.Parue sous le nom de Segrais en même temps qu\'un Traité de l\'Origine des Romans, par Monsieur Huet,en 1670 (fin 1667 d\'après Niderst (p. xx de l\'édition de référence no.1)); collaboration de La Rochefoucauld et de Segrais + Huet, pour les corrections. 2. Première partie: privilège de 7 ans à Segrais, le 8 octobre 1669 et cédé par lui à Barbin (pour Zayde seulement); achevé d\'imprimer le 20 novembre 1669.
CHERCHEUR/E: