Satorbase


TOPOS: COUCHERIE_PAR_SUBSTITUTION
OCCURRENCE: 100030 accreditee
CONTEXTE: Laurette prend un bandit pour son amant Francion et couche avec lui. La vérité dévoilée, elle recommence.
COTEXTE ET CITATION: P. 62-63 : Laurette avec une mignardise affectée s'estoit recouchée négligemment sur le lict en attendant son champion qui dressa son escarmouche sans parler autrement que par les baisers [...] Cher Francion que ta conversation est bien plus douce que celle de ce vieillard raboteux à qui j'ai été contrainte de me marier! que les charmes de ton mérite sont grands [...] <CITATION>La voix d'Oliver bien différente de celle de Francion fit cognoistre à Laurette qu'elle s'estoit abusée. La honte et le despit la saisirent.CITATION>
P. 67-8 : Ayant tenu ce discours, elle convia Olivier à remonter en sa chambre où ils ne furent pas si tost qu'il y fut ravy de ceste beauté qu'il ne pensait pas estre si merveilleuse qu'elle estoit lorsqu'il en avoit joui sans lumiere. L'ayant considerée attentivement, il prit la hardiesse de ceuillir sur sa lèvre quelques baisers qui ne luy furent point refusez, parce que Laurette le treuvant de bonne mine n'estoit pas fachée qu'il recommençast le jeu où il avoit montré qu'il estoit des plus sçavants.
NOTES: Les numéros de pages renvoient à l'édition GF d'Yves Giraud (1979)
Voir aussi le topos "quiproquo_nocturne".
SOURCE: Sorel (Charles), Histoire comique de Francion. Garnier Flammarion: Paris, 1996.1. Texte de 1633 avec quelques variantes de 1623-1626.
CHERCHEUR/E: Rodriguez P., Weil M.